V à toi cher(e) motard(e) ou futur(e) motard(e) et bienvenu(e) dans ce sanctuaire dédié à la moto. Tu es fin prêt(e) pour le grand saut et tu te vois déjà enfourcher ta nouvelle bécane, celle qui fera battre ton coeur et te fera vibrer, tant elle te procurera des sensations incroyables. Mais voilà tu ne sais laquelle choisir. Vas-tu acheter ta moto d’occasion, neuve ou en leasing ?  La Team Liberty fait le point avec toi sur chaque méthode d’acquisition, pour te permettre d’en découvrir les avantages et les inconvénients, pour faire ton choix.

Quelques questions préalables

Il arrive un moment où le besoin d’acquérir un moyen de locomotion se fasse sentir. Il peut aussi arriver que tu sois obligé(e) de changer celui que tu possèdes. Dans les deux cas, les questions sont exactement les mêmes :

  • Quel montant mensuel ou annuel es-tu prêt(e) à consacrer à ta moto ?
  • Environ combien de kilomètres penses-tu parcourir par an ?
  • Combien de temps souhaites-tu garder ta moto ?
  • Est-ce un achat pérenne qui relève d’un vrai besoin ou une envie passagère ?
  • Comment comptes-tu gérer l’entretien technique ?
  • Veux-tu une moto neuve ou d’occasion ?
  • Et enfin, as-tu le temps / l’habitude de revendre toi même ton engin au terme de son utilisation?

S’il est vrai que les achats coup de coeur ont la côte, il faut éviter de se précipiter, car en fonction du mode de financement choisi, l’achat peut t’engager sur plusieurs années. Il est de ce fait important de prendre des précautions. 

Acheter sa moto d’occasion 

La question se pose tout de suite lorsque tu envisages d’acheter une moto. Voici ce qu’il faut savoir avant d’entreprendre les démarches d’achat. Au cas où tu choisisses d’acheter une moto d’occasion, des compétences en mécanique, soudure ou carrosserie, par exemple, te permettront d’avoir accès à un choix plus large sur le marché de l’occasion. Il faut toutefois mettre dans le prix d’achat le prix des pièces s’il s’avère nécessaire d’en changer. Sinon, il est important de se faire accompagner par une personne ayant de bonnes connaissances techniques, qui saura le moment venu, évaluer la valeur réelle du bien que tu souhaites acquérir. Dans ce cas aussi, ton prix d’achat doit tenir compte de réparations éventuelles et bien sûr, de la main d’œuvre.

Tu as aussi la possibilité d’acheter ta moto d’occasion via un garage, mais ce sera un peu plus cher. Ce type de vente t’offre une certaine sécurité. D’abord, cela te protège d’éventuels vices cachés. Ensuite, ta moto sera protégée par la “garantie légale de conformité”. Enfin, faire appel à un garage reste un gage de sécurité. En cas de pépin, tu sauras vers qui te tourner.

Pour l’achat de ta moto d’occasion, oublie les dépôts vente et tourne-toi vers les enseignes franchisées. Choisis surtout un modèle en excellent état ayant moins de 5 ans.

Si l’achat d’une moto d’occasion peut s’avérer un choix particulièrement rentable, ce n’est pas toujours le cas. Nous te conseillons de bien évaluer le coût des réparations avant de t’engager, car une bonne affaire peut, sur le long terme, devenir une pompe à fric.

Acheter sa moto neuve 

Pourquoi choisir une moto neuve alors qu’un achat d’occasion présente tant d’avantages ? C’est certainement la question qui te trotte dans la tête. Sache que si c’est ton seul moyen de déplacement, ça reste la meilleure option. Tu vas beaucoup rouler avec, lui mettre des km rapidement et “l’user” tout aussi vite. Autant partir de zéro avec un véhicule vierge de tout problème.

Pour une utilisation en ville, choisis-la légère et facile à conduire. Si c’est pour de longues balades, tu peux t’orienter vers d’autres modèles bien plus imposants, pas forcément maniables, mais qui offrent plus de possibilités d’être customisées.

Le choix de ta moto ressemble très souvent à un coup de foudre, une rencontre amoureuse. Toutefois, les précautions indiquées plus haut vont t’éviter de faire tourner cette rencontre au vinaigre.

Financer l’achat de sa moto

Neuve ou d’occasion, il faut bien financer l’achat ou la location de ta moto. Oui tu as bien lu, au lieu de l’acheter tu as aussi la possibilité de la louer. Ci-dessous, plus d’explications. 

  • L’achat comptant 

Si tu souhaites conserver ta moto plus de 5 ans, c’est sans aucun doute la méthode qui comporte le plus d’avantages. Avec ou sans apport, tu peux prendre un crédit classique pour financer ton acquisition. Tu as, en outre, la possibilité de revendre ton bien au bout d’un certain temps. Si tu as au contraire l’habitude de changer régulièrement ta bécane, disons tous les 3 ans, ce type de financement pèsera certainement sur ton budget.

  • Le leasing

Plus connue sous le nom de crédit-bail ou location avec option d’achat, cette solution est particulièrement adaptée si tu envisages de te séparer de ton engin assez vite. Tu es locataire de la moto et tu souscris non seulement une durée de location, mais aussi un certain nombre de kilomètres à faire. Des services supplémentaires peuvent d’ailleurs être ajoutés au leasing. À toi de déterminer ce qui te convient. L’inconvénient de cette option étant surtout la difficulté à estimer le nombre de kilomètres que tu vas parcourir pendant la durée de ton contrat.

La location longue durée

Cette option est dans le même esprit que le leasing classique. Des concessionnaires et garagistes peuvent ainsi te proposer une location longue durée allant de 24 à 48 mois. Cette solution a, en outre, l’avantage de donner accès à plus de services associés que dans l’option location achat.

Le gros inconvénient de cette option est qu’aucune valeur de rachat n’est fixée au terme du contrat. Si par la suite tu souhaites acquérir définitivement la moto, le loueur peut te la revendre au prix du marché, sans tenir compte du contrat précédent.

Comment as-tu acheté ta moto ? Es-tu satisfait de ce procédé ? Raconte-nous tout dans les commentaires !