La Corse à moto : nos conseils

V à toi cher(e) motard(e) ! Depuis plusieurs années, tu rêves de découvrir l’île de Beauté, d’en parcourir les reliefs et d’en apprécier les paysages ? Pourquoi ne pas le faire en moto ? Tu seras en effet bien plus heureux qu’en voiture sur les petites routes de montagne. Tu pourras profiter à fond des paysages et de l’atmosphère corse si caractéristique. On y va ?

Le tour de la Corse en moto ne s’improvise pas et demande un minimum de préparation. Entre la sélection des lieux d’arrêts, les précautions à prendre, rien ne doit être laissé au hasard. La Team Liberty te donne quelques conseils pour que ton tour de la Corse ne te laisse que de bons souvenirs… et quelques coups de soleil 😉

Savoir se préparer 

La préparation de ton voyage est la clé de sa réussite. Dans un premier temps, tu dois sélectionner les lieux où tu souhaites t’arrêter pour une ou plusieurs nuits. Au-delà de l’aspect découverte, les questions logistiques peuvent rapidement plomber ton parcours. Tu peux par exemple faire une ou plusieurs réservations à l’avance dans des chambres d’hôtes, des auberges ou des hôtels. Une précaution importante surtout en haute saison.

La seconde étape de préparation consiste à prévoir une feuille de route avec en détail ton itinéraire. Ton tempérament aventureux y voit peut-être un inconvénient, mais compte tenu de la superficie de l’île de Beauté, il vaut mieux s’en constituer un. Tu pourras ainsi voir les coins les plus intéressants. De plus, la moto t’offre la possibilité d’accéder même aux endroits les plus enclavés.

Enfin, si malgré tout tu souhaites laisser une belle place à l’impro, pense à t’équiper afin de ne pas être coincé pour l’hébergement. Fais-toi une liste des indispensables pour une nuit à la belle étoile, en t’assurant que tout rentre dans le coffre de la moto. Une fois que c’est fait, tu es presque prêt pour le départ. Reste encore une étape importante, celle du budget voyage !

Tour de Corse en moto, quel budget?

C’est l’un des éléments clés de ton voyage. Car si tu sais d’avance quel moyen de transport tu utiliseras en priorité, tu sais moins combien cela va te coûter. Nous, la Team Liberty, faisons le point avec toi sur les différents pôles de dépenses.

Le premier et le plus important c’est le budget essence. Les réparations éventuelles peuvent d’ailleurs être incluses dans le budget essence. Il faut savoir que l’essence par exemple sera plus chère sur l’île que sur le continent. De ce fait, ton budget habituel pour un plein doit être revu à la hausse.

Le second pôle de dépenses est celui du transport (de ta ville de départ jusqu’à l’île : pense au prix du ferry !) et de l’hébergement sur place. En t’y prenant à l’avance tu éviteras des surprises désagréables (hôtels ou auberges complets ou prix trop élevés).

Au-delà de ces dépenses, nous te conseillons, comme pour tout voyage, de prévoir une certaine somme pour gérer les imprévus. Le but étant de passer plus de temps à profiter de longues et enrichissantes balades qu’à régler des problèmes générés par un manque d’organisation.

Conseils pratiques 

Avant le voyage, il est nécessaire de prévoir le matériel nécessaire au trajet. Ci-dessous une liste non exhaustive:

  • L’équipement classique pour tout(e) motard(e), blouson, casque et gants.
  • Des (bonnes) chaussures de moto, d’autant plus important que le trajet risque d’être long.
  • Des vêtements de pluie.
  • Un top-case ou des valises
  • Des sacs hermétiques pour tout ce qui est papiers importants et appareils de type téléphone.

Respecter certaines règles pendant ton périple t’évitera à coup sûr bon nombre d’embêtements.  

  • Choisir avec soin la période de départ, le printemps et l’automne étant les saisons idéales, le temps et le climat étant particulièrement cléments et l’île, relativement peu fréquentée !
  • Se protéger des intempéries et même de la chaleur avec un équipement adapté.
  • Penser à s’hydrater. On ne le dit peut-être pas assez, mais voyager à moto demande une telle vigilance qu’il est primordial de se ménager tout le long de vrais temps de détente et de repos. Dans le cas contraire, le voyage peut rapidement s’avérer douloureux et épuisant.
  • Il est conseillé de faire régulièrement le plein lors de ton tour de Corse à moto, les stations d’essence n’étant pas légion. Il est donc important de te renseigner avant ton départ sur les différentes stations d’essence qui existent, afin de les inclure systématiquement dans ton itinéraire.
  • La Corse est une île hautement touristique qui a tendance à se remplir durant la période estivale et un peu après. Nous te conseillons vivement de réserver des billets de transport et hébergements longtemps à l’avance. Tu peux pour cela faire appel à un voyagiste. Ce sera toujours une préoccupation de moins.
  • L’île de Beauté et ses paysages magnifiques te réservent pleins de surprises : des bonnes… comme des moins agréables. Les routes abîmées peuvent devenir un vrai problème surtout si tu y vas avec un engin peu adapté. Il est donc nécessaire de bien vérifier que ta moto soit adaptée pour ce type de voyages. Sinon, tu as toujours la possibilité d’en louer une sur place. Certains prestataires spécialisés proposent d’ailleurs des locations de longue durée. Tu pourras ainsi jouir du voyage sans que les réparations éventuelles de ta moto te coûtent un bras.
  • Dans la rubrique curiosité de voyage, les troupeaux et autres animaux plus solitaires ne manquent pas sur la route. La vigilance est de mise, car au détour d’un virage tu peux tout à fait te retrouver nez à nez avec des cochons, des chèvres ou des vaches.

En définitive, un road trip à moto en Corse peut se transformer en very bad trip s’il est mal préparé. Au contraire, avec un peu de préparation, d’organisation et de bon sens, tu t’embarques sûrement pour l’une des plus belles aventures de ta vie !

As-tu déjà fait le tour de Corse à moto ? As-tu des conseils à donner aux membres de la communauté Liberty ? Dis-nous tout en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *