Conseils pour voyager à moto – les bagages

sac de réservoir à motoPréparer un beau roadtrip à moto (d’un week-end ou de plusieurs semaines), ça commence par la question des bagages : comment transporter l’équivalent d’une valise (ou de 2 !) sur une moto qui n’est, initialement pas prévue pour ? On met de côté les Goldwing et autres routières nativement équipées pour ce genre d’aventures ! Sache également que cet article n’est pas écrit pour parler des évidences : valises et top-case ne seront pas évoqués ici.

Venons en au fait : comment stocker tes affaires à l’approche du grand départ ? Veinard(e) que tu es, plusieurs options s’offrent à toi !

Equipe ta moto d’un sac de réservoir

Le sac de réservoir est une option présentant divers atouts… mais aussi quelques faiblesses.

Les atouts du sac de réservoir :

  • Souvent équipé d’une poche supérieur transparente, le sac de réservoir sera ton accessoire favori pour y stocker ton téléphone, ta carte bleue ou tout autre élément que tu souhaites garder à portée de main et de vue.
  • Contrairement à d’autres système, tu peux aisément surveiller l’arrimage de ton bagage. En effet, tout ton bagage est devant toi, sous tes yeux.
  • Le prix est accessible. Enfin, comme pour tout, la fourchette de prix est large. Mais tu peux facilement trouver un bon sac de réservoir à partir de 30€.
  • Certains modèles sont convertibles en sac à dos.

Les inconvénients du sac de réservoir :

  • Le sac de réservoir peut te gêner dans tes mouvements. Si tu roules en trail, à moins qu’il ne soit énorme, tu ne devrais pas trop le sentir. En revanche, sur une sportive, il est largement préconisé d’opter pour un petit modèle. Sinon, c’est l’inconfort assuré, tout au long de ton trajet.
  • Le sac de réservoir, en fonction du modèle de ta moto, peut gêner la lecture de ton tableau de bord.
  • Globalement, la capacité des sacs de réservoir est limitée. Et si tu optes pour une grosse capacité de stockage (35 litres, par exemple), le maniement de ta moto n’en sera que moins aisée. On préfère te le répéter.
  • S’il n’existe pas de sac de réservoir compatible avec ton réservoir, tu vas devoir soit acheter un tapis de réservoir (frais supplémentaires) soit opter pour un modèle aimanté. Ces derniers sont fiables mais peuvent, à terme, provoquer une usure prématurée de la peinture de ton réservoir (on parle en connaissance de cause).
  • Et pour faire le plein ? Tu n’as effectivement pas le choix, il te faudra bien désarrimer ton chargement pour atteindre ta trappe à carburant.
  • Le sac de réservoir n’est pas un accessoire du quotidien : tu ne pourras pas y transporter ton ordinateur, par exemple.

Une valeur (presque) sûre : le sac-à-dos

Quoi de plus pratique qu’un sac-à-dos ? On lui accorde également qu’en plus d’être pratique, il ne viendra pas dénaturer la gueule de ta moto. Rien que pour ça, on comprend qu’il recense pas mal de suffrage.

Les atouts du sac-à-dos moto :

  • Grande capacité de stockage.
  • Ici aussi, tous les prix sont chez ton accessoiriste ! Pour 50€, tu pourras trouver un sac à dos moto de qualité à l’image de celui-ci.

Les inconvénients du sac-à-dos moto :

  • Bien qu’il n’y ait pas lien concret actuellement établi entre le fait de porter un sac à dos et la gravité des blessures provoquées lors d’un accident en 2-roues, il n’est globalement pas recommandé de rouler équipé d’un sac-à-dos. Lis ici un article qui te mettra en garde sur le « danger » du sac à dos à moto.
  • S’il est lourd et/ou volumineux, il peut affecter ta mobilité.

Sacoche de selle : un bon compromis

Ici, nous sommes sur une valeur sûre qui allie à la fois capacité de stockage, confort de conduite et sécurité. La sacoche de selle sera ta meilleure amie pour stocker tes affaires sans gêner ta pratique. Faisons le tour des forces et faiblesse de ce compagnon de route.

Les atouts de la sacoche de selle

  • La sacoche de selle, à moins de peser 30kg ou plus, ne se fera pas sentir.
  • En terme de sacoche de selle, tous les goûts sont dans la nature… ou en tous cas, tous les prix, tous les modèles et toutes les capacités !
  • En fonction du modèle de ta moto, tu pourras opter pour des sacoches dites « cavalières » qui viendront reposer de part et d’autres de ta moto.
  • Contrairement au sac-à-dos, les sacoches de selle s’ouvrent en grand depuis le dessus. Pratique pour trouver ce chargeur de téléphone que tu as enfoui tout au fond… #tuconnais

Les inconvénients de la sacoche de selle

  • Opte pour un modèle équipé d’une sangle ou de poignées de transport. A l’arrêt, la sacoche de selle n’est pas équipée de serrure de verrouillage, tu devras donc trimbaler ton bagage constamment.
  • A l’image du sac de réservoir, la sacoche de selle simple n’est pas un outil du quotidien : là-dedans non plus, tu ne pourras pas y stocker un ordinateur.

sacoche de selle à moto 2 (1)sacoche de selle à moto

Le filet araignée : pour des envies de plus

Le filet araignée peut permettre de faire des grandes choses en termes de transport de bagages à moto… à condition de rester raisonnable !

Les atouts du filet araignée

  •  Le prix : im-bat-table. Tu es sûr(e) de trouver le filet araignée de tes rêves pour moins de 6€.
  • Très facile à transporter, il se glissera dans toutes les poches une fois arrivé(e) à destination
  • Grosse capacité de rangement, tu pourras mettre beaucoup de choses à l’intérieur de ton filet araignée. Veille cependant à respecter les règles élémentaires du transport de bagages à moto. N’entasse pas les affaires en hauteur, veille à respecter une certaine ergonomie, ne dépasse pas un certain poids.

Les inconvénients du filet araignée

  • Comme dit plus haut, le filet araignée dispose d’une importante capacité de stockage. On a vite fait de vouloir y stocker plein de choses. Il faut cependant veiller à rester prudent(e) en n’entassant pas trop d’affaires à l’intérieur.
  • La difficulté de fixation : pas suffisamment de points d’encrage, pas suffisamment tendu… On peut passer de longues minutes à trouver le meilleur moyen de fixer ce machin. La légende raconte que ça peut finir en crise de nerfs et en bagages balancés à tout va dans le coffre de la voiture. Mais ça, c’est anecdotique. On compte sur ton sang-froid pour nous faire mentir 😉

filet araignée à moto

Tu penses quoi de ces différentes possibilités ? Tu connais d’autres solutions pour transporter tes bagages ? Dis-nous tout en commentaires, on s’empressera d’enrichir l’article grâce à tes retours !

9 réponses sur “Conseils pour voyager à moto – les bagages”

  1. Philippe dit :

    Sac étanche très pratique attaché en travers de la selle. Et pour les affaires pour la pluie dans dans des sacs sous vide,il suffit de bien plié le sac avec les affaire et de fermer le bouchon après si on a pas aspirateur sa dépanne. Sur le bandit j’avais des sacoches cavalière pratique

  2. Bonjour
    Moi, j’ai des valise rigides attachées avec un système clickfiX
    C’est super
    On les détaché facilement pour les transporter ( j’ai installé ldes poignées)
    À l’intérieur mes affaires sont enfermées dans des sacs speciaux (en supermarche) transparents étanches et je fais le vide d’air .
    Gain de place énorme
    Et un top case rigide
    En vrai, j’ai du volume pour emporter pas mal de choses

  3. Petites astuces supplémentaires. Il est préférable de rouler les T-shirts dans votre sac plutôt que de les plier. Le gain de place est important. Pour les vacances, je récupère tout au long de l’année les échantillons trouvés dans les hôtels (shampoing, petit savon, sachet de sucre, dose de café) ça prend pas de place et c’est très pratique en camping.

  4. Jean Francois dit :

    Perso, pour une balade de qq jours, sur mon trail (DL650), je pratique le topcase et le sac de réservoir. Le topcase engrangeant les choses les plus légères (fringues principalement), le sac de réservoir, les plus lourdes (gadgets, un peu d’outillage, la boisson (de l’eau bien sûr…!), etc…
    Il est certain que le topcase, rehaussant le centre de gravité, plus la charge supplémentaire à l’arrière, demande une mise en virage plus attentive. Mais c’est tout à fait gérable. Faut juste ne pas se croire sur un circuit… ce que font tous les motards, évidemment…😊

  5. Bonjour,
    Oui il existe d’autres solutions pour les bagages à moto ; que j’ai d’ailleurs largement utilisé dans mes précédents voyage.

    Tout d’abord les valises ; qu’elles soient en alu, en plastique, ou en toile, il y en a pour tous les gouts. Celles en dur ont l’avantage de « sécuriser » les conenus .
    Avantages des valises : bon volume de chargement , bonne répartition des poids, abaissement du centre de gravité par rapport aux bagages sur la selle ou porte bagage, sur le dos ….
    l’inconvénient : augmentation de l’encombrement

    il existe aussi les sacoches « cavalières », qui se mettent de part et d’autres du réservoir.
    avantages : centrage longitudinal des poids, abaissement du centre de gravité, bon volume supplémentaire, protection des genoux des intempéries, amortissement en cas de chute ….
    inconvénient : j’en connait pas ; sinon que suivant la taille et la forme du réservoir, toutes les motos ne permettent pas suffisamment d’espace pour ces sacoches cavalières.

    J’ai effectué un périple jusqu’au cap nord avec cette configuration : sacoches cavalières + sac de réservoir + sac polochon sur selle passager ; qui était trés satisfaisante.

  6. Personnellement, je roule en Harley-Davidson Softail Slim, version Bobber bien dépouillé, donc le transport de bagages n’est vraiment pas prévu.
    Pourtant, que je parte seul ou avec passager(e), j’arrive à transporter des bagages importants :
    – 1 roll bag Kuryakyn au-dessus du phare, accroché au guidon (capacité correcte pour transporter tout ce qu’on veut garder accessible facilement : papiers, téléphone, tenue de pluie, gants de rechange, bouteille d’eau, sandwich, PQ…). En plus il sert de saute-vent non négligeable sur les longs trajets.
    – 1 sacoche de bras oscillant : petite capacité, mais qui permet de transporter l’outillage, un bloc-disque en U et quelques bricoles.
    – 1 à 2 sacs (jusqu’à 70 litres) accrochés sur un sissy-bar amovible, pour tout le reste des bagages (je sépare généralement de la manière suivante : 1 sac pour les vêtements et 1 sac pour tente-couchage-popote-toilette-bain).
    – Si vraiment pas assez de place pour ceux qui ne savent pas voyager léger, possibilité d’ajouter 1 à 2 sacoches cavalières.

    Photo en mode solo : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1922461657984329&set=piaarp.100006615403287&type=3&theater

  7. Faisant de la moto toute l’année, même en hiver, j’ai opté pour la sacoche de réservoir aimantée (pratique pour faire le plein) avec la possibilité de la mettre en sac à dos. Je la pose sur le réservoir pour rouler, je la mets sur l’épaule quand je stationne.
    J’ai tout dans cette sacoche (bombe anti-crevaison, veste et pantalon de pluie, gilet jaune, T-Shirt GORTEX, polo chaud si besoin, tour de cou, pince et tournevis, attache-casque, …).
    Tout cela tient dans un petit volume, et n’affecte en rien ma conduite sur mon VFR. Et j’ai tout sous la main, quelque soit la météo ou les imprévus.
    Pour partir un week-end ou en vacances, j’ai opté pour deux sacoches de selles de volume moyen, mais suffisant pour mettre tout ce dont j’ai besoin.
    Et si je vais en camping, j’ai un troisième sac plus volumineux que j’installe sur le siège passager, où il y a la tente et tout le matos de camping.
    Les charges sont bien équilibrées, et je ne sens aucune différence avec ces trois sacs supplémentaires.
    Et mon VFR garde son côté sportif !

  8. Et pourquoi on ne peut pas mettre son ordinateur portable dans la sacoche de réservoir ?
    Je le fais quand je vais au bureau… Damned ! Je mets l’ordinateur dans une housse de protection rembourrée et zou, dans la sacoche ensuite. Faut pas ?

  9. Perez christophe dit :

    A mon avis, le meilleur compromis est l’équilibre entre un petit sac de reservoir, deux sacoches de selles aumônières, ét éventuellement un petit sac tonneau sous le phare. Ca repartis la charge sur l’ensemble de la moto et ca laisse le pilote libre de sa mobilité et de son confort de pilotage.,rien de pire ni de plus dangereux qu’un pilote pas à l’aise dans ses mouvements.
    Amha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *