Comment éviter un accident en moto en hiver

Il n’y a malheureusement pas de recette miracle pour éviter un accident en moto en hiver mais la team Liberty Rider souhaite malgré tout vous donner ces quelques petits conseils (testés et approuvés par nous, bande de joyeux motards que nous sommes) mais également par des professionnels du monde de la moto.

éviter un accident en moto en hiver

Faire chauffer ses pneus

Un pneu froid, aussi haut de gamme qu’il soit, aura toujours moins d’adhérence qu’un pneu chaud. Un pneu chaud, c’est quoi ? C’est un pneu qui a roulé, voilà tout. La gomme est donc plus molle en surface, ce qui augmente l’adhérence du pneu sur le bitume. Pour chauffer votre pneu, démarrez doucement. Puis alternez accélérations / freinages un peu appuyés. N’y allez  toutefois pas comme des bourrins : le but ici est d’éviter un accident en moto en hiver, pas de le provoquer ! Et par ailleurs… Le respect de la mécanique, ça n’a pas de prix (surtout au moment de la révision !).

Donne ton avis : et les zigzags pour chauffer tout la bande de roulement du pneu, on approuve ou pas ? Dans la team, on est clairement contre : une petite courbe mal négociée avec des pneus froids et un motard encore engourdi, c’est le tapis quasi-assuré (sans parler des facteurs pluie, plaques d’égouts, bandes blanches et autres pièges à motard).

Et les premiers commentaires semblent bien à l’unisson, la forme des pneus d’une moto ne lui permet pas de chauffer en faisant des zigzag. Après si cela vous permet de fausser votre « bande de peur », on comprend 😉

En parlant de pneus…

… Si vous optiez pour des pneus hiver ? Enfin, des pneus route, plus précisément ! Dans le paragraphe précédent, nous parlions de « température du pneu ». Qu’en est il ? Un pneu sport, à la gomme tendre donc, est au mieux de ses capacités techniques lorsqu’il atteint une température comprise entre 80°C et 120°C. C’est Motoservices.com qui le dit ! Difficile d’atteindre ces températures lorsque le bitume est à 0°C ou moins… Pour éviter l’accident en moto, un pneu route est capable d’atteindre rapidement sa température « de croisière » même lorsque tes pieds commencent à bleuir à cause du froid. Bel exploit, n’est ce pas !

Rouler avec des optiques propre, en bon état et qui fonctionnent

(Oui, on a encore des restes du permis)

L’hiver, c’est quoi ? Outre le froid mordant qui nous étreint dès qu’on passe la première, c’est aussi un soleil qui se lève plus tard et qui se couche plus tôt (le veinard). Ceci se traduit concrètement par une augmentation des trajets que vous ferez à la lueur de vos phares. Pour bien voir mais surtout pour être vu (la quête ultime de tout motard), veillez à ce que vos feux de croisement, de route, de stop, et autres clignotants fonctionnent parfaitement.

Gare à la buée !

La buée, c’est l’ennemi numéro 1 casques et des lunettes en hiver. Les écarts thermiques ont souvent raison de la visibilité des motards. Pour lutter contre ça, le pinlock sera votre fidèle allié (s’il n’est pas installé d’origine sur votre casque). Le pinlock, c’est quoi ? C’est une membrane transparente qui viendra se placer sur la face arrière de votre visière en enfermant une fine couche d’air entre les deux. L’air est isolant ! (c’est le cours de sciences by Liberty, ne nous remerciez pas) Ainsi, pas de choc thermique et, par conséquent, pas de formation de buée 🙂

Comportement sur route

En hiver, ralentissez. Pas la peine de vous expliquer comment ni pourquoi, ça tombe sous le sens : lorsque vous vous déplacez par temps froid, les températures se font plus fraîches que si vous restiez arrêtés. Ainsi, et selon Moto-net.com, si la température ressentie à l’arrêt est de 0°C, elle peut chuter jusqu’à -10°C en roulant à 90km/h. On persiste et signe : en hiver, ralentissez.

Veillez également à garder les distances avec les véhicules qui vous précèdent. Non, ce n’est clairement pas une évidence pour tout le monde, détrompez-vous ! En hiver, la route est potentiellement gelée, l’adhérence de vos pneus et par conséquent le freinage n’en sont que plus imprévisibles. Avec des distances respectées, voire augmentées, vous diminuer le risque de collision ou de tout autre accident en moto.

Evitez les zones d’ombre ! Ou prenez garde lorsque vous en traversez une ! Le soleil ne pouvant réchauffer le revêtement, celui-ci a d’autant plus de chances de s’être mué en véritable patinoire ! (même si, visuellement, on parierait que non !).

Liberty Rider, évidemment !

Liberty Rider ne vous aidera pas à éviter un accident en moto. Mais vos proches, continuellement inquiets de vous voir juché sur votre bécane, doivent se faire d’autant plus de soucis en hiver. Rouler avec Liberty, c’est de la sérénité pour eux et de la sécurité pour vous !

Le tip en plus qui passe bien :
Passez au chauffage électrique ! Si nous n’avons pas la chance d’en disposer sur nos motos, nous pouvons l’avoir à même le corps ! Veste chauffante, semelles chauffantes, gants chauffants (les gants Racer de chez Motoblouz font parfaitement le job) et même pantalons chauffants… Finies les jambes qui claquent contre le réservoir à cause du froid ! #çasentlevécu
Certes ceci viendra gonfler votre budget moto mais pensez au plaisir de rouler (presque) comme en été… Mais en plein hiver !

Partage l'information à d'autres motards !