Détection Accident Moto : l’application

Aujourd’hui, nous écrivons à propos d’un sujet central de l’application : la détection d’accident, le cœur de Liberty Rider. Nous recevons régulièrement des questions sur ce qui est détecté ou non par l’application, votre ange gardien de la route.

Comment fonctionne la détection d’accident en deux-roues ?

Afin de détecter un accident nous utilisons 2 capteur présents dans votre téléphone : le GPS et l’accéléromètre. Ces deux capteurs nous permettent de détecter une situation anormale à moto. C’est cette situation anormale qui va permettre de déclencher l’alerte sur le téléphone de l’utilisateur.

Le GPS de votre mobile pour détecter la chute à moto ou scooter

Le GPS nous sert à vérifier notre premier critère : l’utilisateur roule-t-il à plus de 30 km/h ? En effet, le système de détection se met en alerte à partir de 30km/h, car c’est la vitesse à partir de laquelle un accident peut être mortel.

Attention, cela ne veut pas dire que nous enregistrons votre vitesse. Comme nous l’avions dit sur notre politique de données, nous n’avons aucun intérêt à enregistrer votre vitesse et vous êtes tranquilles si un accident est détecté en excès de vitesse.

Le GPS se sert aussi de cette vitesse pour vérifier que vous êtes bien en train de rouler quand un accident potentiel est détecté. Cela permet d’annuler l’alerte, mais de toujours être vigilant.

Rassurez-vous, nous n’allons pas déclencher une alerte lorsque que vous prenez un dos d’âne sur la route. En effet, couplé à l’accéléromètre, l’algorithme détecte une situation anormale, mais si vous continuez à vous déplacer le système va comprendre que tout va bien.

L’accéléromètre pour une meilleure fiabilité

Quant à lui, l’accéléromètre de votre téléphone sert à récupérer les mouvements, les chocs et les vibrations qui agissent sur votre téléphone. Par exemple, c’est lui qui travaille quand votre téléphone vous dit que vous avez marché 11 500 pas durant votre journée de tourisme.

Nous avons entraîné notre algorithme à nous signaler tout mouvement de l’accéléromètre qui n’est pas reconnu comme étant une situation de conduite normale à moto.

Chez nous, ce sont des vibrations, plus ou moins fortes. Quand la force de ces vibrations dépassent certains seuils, l’application considère qu’un des deux critères d’un accident est rempli.

Ci-dessous, nous avons schématisé les vibrations que l’accéléromètre enregistre et comme il détecte les crashs en deux roues. Il distingue très clairement les situation de roulage normales et les situations d’accident.

Accéléromètre du téléphone détecte accident moto

L’application moto peut-elle se tromper ?

Nous détectons en moyenne 30 accidents par mois avec l’application. La grande majorité de ces accidents sont uniquement matériels, rien de grave heureusement. Cependant, nous devons intervenir sur des accidents corporels en moyenne une fois par mois.

Le système de détection peut-il détecter par erreur ?

Bien que très rares, peuvent arriver des actions non voulues :

– Si vous roulez en dessous de 30 km/h, l’accident ne sera pas détecté par l’application. Il s’agit du seuil en dessous duquel les capteurs ne se déclenchent pas. Cela évite un grand nombre de fausses détections.

– Si le capteur est mauvais, il peut déclencher l’alerte. Si vous êtes arrêté, vous pouvez l’annuler, si vous roulez, il s’annule tout seul. Nous n’appelerons pas les secours si vous êtes toujours en mouvement.

– Si les capteurs sont de mauvaises qualité, ce qui arrive sur des vieux téléphones, des téléphones endommagés ou très low-costs. Les données remontées par les capteurs peuvent tromper l’application et détecter sans qu’il y ai d’accident.

La vitesse permet de détecter votre accident moto

Comment nous avons conçu une application motard très fiable :

Afin de rendre l’application Liberty Rider infaillible, nous l’entraînons sur des téléphones de tests, d’un maximum de marques, d’âges et de gammes différentes. Nous représentons l’échantillon de nos utilisateurs, Android et iPhone.

Nous entraînons l’algorithme sur beaucoup de téléphones motard

Nos téléphones de test permettent de maximiser la compatibilité des versions. Nous optimisons l’algorithme pour que les capteurs soient justes et que votre sécurité soit maximale.

Chaque constructeur Android par exemple applique des « logiciels » et règles différentes aux mobiles, par exemple la gestion de la batterie, les droits d’accès aux capteurs etc. Nous avons optimisé l’application pour un maximum de marques aujourd’hui.

L’état du téléphone est malheureusement un facteur que nous ne pouvons gérer. Nous avons eu le cas d’un utilisateur qui a fait légèrement chuté son téléphone neuf, ce qui a endommagé le GPS et rend très peu performant.

L’équipe de détection d’accident est composé de plusieurs développeurs qui œuvrent au quotidien pour améliorer l’algorithme. Malgré toutes les heures de travail, il reste toujours des erreurs à résoudre, des petites améliorations, mais l’application est aujourd’hui un bijou conçu des mains de nos développeurs.

Nous entraînons au quotidien l'application à détecter les accidents

Vous entraînez, vous aussi, l’algorithme de détection en roulant :

Grâce aux trajets effectués par la Tribu au quotidien, nous avons plus de 30 millions de kilomètres de données moto avec et sans accidents. Pour tester la fiabilité de notre système nous lui soumettons des nouvelles données.

Par ailleurs, nous travaillons sur un système de machine learning pour nous améliorer l’algorithme. Nous entraînons notre système pour qu’il traite de façon autonome toutes les données qu’on lui présente, afin de prendre les décisions automatiquement.

Cette technologie est déjà en test sur certains téléphones en plus de l’algorithme actuel, nous devrions pouvoir le déployer pour tout le monde d’ici la fin de l’été.

Vous étiez nombreuses et nombreux à vous interroger et nous poser des questions sur le fonctionnement de Liberty Rider tout comme sa capacité à détecter un accident à moto.

Nous tenions à vous répondre de la manière la plus transparente possible afin que vous compreniez au mieux comment Liberty Rider est capable de détecter des accidents et pourquoi il lui arrive de se tromper.

Bien entendu, il reste de légers bugs qui peuvent apparaître à l’utilisation. Nous continuons à faire tout notre possible pour rendre Liberty Rider plus performant.

Nous espérons que cet article aura répondu à toutes vos questions, nous vous disons à très vite pour d’autres lectures.

Partage l'information à d'autres motards !