Avoir un passager moto enfant : nos conseils

Que tu sois un(e) motard(e) débutant(e) ou plus aguerri(e), la question s’est certainement déjà posée : est-il possible d’avoir un passager moto enfant ? La réponse est oui, bien entendu. Il faut toutefois que tu gardes à l’esprit que c’est uniquement sous certaines conditions qui sont, pour l’essentiel, d’ordre sécuritaire.

En effet, le constat est plutôt alarmant. De nombreux conducteurs minimisent les risques d’accident et font l’impasse sur l’équipement de l’enfant installé en tant que passager. Ce dernier est pourtant exposé aux mêmes risques que le conducteur et doit, de ce fait, être protégé de la même façon.

Voici quelques conseils de la Team Liberty afin que tes balades en famille se fassent dans la bonne humeur et surtout en toute sécurité.

Respecter l’âge minimum requis

Si tu as la possibilité de transporter un enfant en tant que passager, il est évident que ce moyen de transport n’est pas accessible à tous. En effet, le code de la route est plutôt flou sur la question, mais l’âge minimum autorisé est de 7 ans. En outre, là où les choses se compliquent, c’est sans aucun doute au niveau du poids et de la différence de gabarit d’un enfant par rapport à un autre. Même si cela paraît anodin, cet élément doit absolument être pris en compte parce qu’il détermine la capacité de l’enfant à supporter les chocs même minimes. C’est la raison pour laquelle certains spécialistes conseillent d’attendre que l’enfant ait 12 ans avant de lui faire connaître les joies de la moto.

Toutefois, et si on se fie au code de la route, transporter un enfant de moins de 5 ans est tout à fait possible, pour peu qu’on équipe convenablement son engin.

Équiper correctement la moto

Tu as décidé de faire de petites balades avec ton petit bout de chou et tu te demandes certainement comment équiper ton engin. Pas de panique : suis le guide !

Point important : l’enfant est assis derrière, pas devant. Ca peut sembler évident, mais on préfère prendre les devants en prévenant les parents un peu trop aventureux 😉

Tout enfant de moins de 5 ans doit être installé et attaché sur un siège spécial. Il doit obligatoirement disposer d’un système qui saura le retenir (poignée ou ceinture en plus d’un repose-pieds). Il existe actuellement des sièges adaptés pour enfants de 2 ans et demi à 8 ans, âge où l’enfant est censé être suffisamment grand pour utiliser les repose-pieds.

Toutefois, il existe une alternative au siège enfant moto : c’est la ceinture. Elle maintient votre passager assis et attaché à toi. Elle a l’avantage de limiter les risques de chutes en cas d’accélération, de virages, de dos d’âne et autres incidents qui constituent le quotidien d’un(e) motard(e) sur la route. Elle minimise de plus l’impact du poids de votre passager sur la conduite.

Équiper le passager 

Le second principe à respecter absolument est l’équipement du passager, surtout s’il s’agit d’un enfant, et ce, même en cas de trajet très court. L’enfant est exposé aux mêmes risques que toi, sans avoir la même résistance physique. Ne fais donc pas l’impasse sur sa protection.

En tant que motard(e) plus ou moins confirmé(e), tu sais que l’ensemble du corps doit être protégé. Cette règle est aussi valable pour ton passager. La combinaison intégrale n’est pas obligatoire, mais il est préférable d’opter pour des pantalons en jean, coton ou velours. Les matières synthétiques sont susceptibles de fondre. Dans ce cas, deux options s’offrent à toi : soit investir dans un pantalon renforcé, soit faire enfiler à l’enfant des coudières, genouillères et autres protège-tibias.

Point important : Comme pour les adultes, le port du casque est obligatoire. Mais encore une fois : ça coûte rien de rappeler des évidences 😉

Cependant, se pose très souvent le problème du poids de l’enfant. Les os et les muscles d’un enfant étant particulièrement fragiles, porter un casque intégral peut s’avérer risqué. Ainsi, un casque homologué même d’un kilogramme ne saurait convenir à un enfant pesant moins de 25 kg. N’hésitez donc pas à investir dans un casque intégral spécifique pour enfant. Peu de marques en proposent, mais on en trouve dans les magasins spécialisés. Aucune raison de faire l’impasse !

Enfin, pense à lui fournir des gants et des vêtements appropriés. De nombreuses marques proposent désormais des équipements adaptés pour les enfants, pour peu qu’on y mette le prix. Blousons, casques et gants sont ainsi disponibles. Pour les pieds et les jambes, l’offre demeure plus large et accessible.

Savoir adapter sa conduite

Conduire avec un enfant comme passager suppose de savoir adapter sa conduite. 

Un enfant prend facilement peur et n’aura pas forcément les mêmes réactions qu’un adulte, face à un virage ou un freinage par exemple. Il faut donc adopter une conduite plus souple, fluide, afin qu’il subisse le moins de chocs possible. 

La deuxième attitude à adopter absolument est la communication. Il faut lui détailler les réflexes à avoir en moto et surtout le maintenir en alerte.

Enfin, il faut savoir tenir compte de son environnement. Éviter les grands axes très fréquentés, les heures de pointe et les endroits dangereux telles que les rues à priorité, par exemple !

Tu peux aussi tout simplement renoncer à la moto en cas de mauvais temps. C’est toujours plus prudent. La conduite avec un enfant demande une vigilance et une prudence accrues. Elle exige d’adopter les bons réflexes afin que cela demeure un plaisir pour vous deux.

Les assurances sont d’ailleurs très frileuses sur la question et à moins d’être parfaitement protégé(e) et équipé(e), en cas d’accident, vous risquez de ne pas être couvert. Même si la grande majorité des parents motards font le nécessaire, quelques-uns sont souvent à la traîne. Plus que n’importe quelle règle énoncée plus haut, on t’invite à faire preuve de prudence et surtout de bon sens.

As-tu déjà transporté un enfant à moto ? As-tu des conseils à donner concernant cette pratique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *