Le graissage de chaîne c’est un art. Maîtrisé, c’est rapide. Sans conseils, c’est long, pénible, gras et potentiellement inutile ! Avec 2-3 astuces, tu ne reculeras presque plus devant cet entretien.

Mais pourquoi on nous inflige le nettoyage et le graissage de la chaîne aussi souvent ?

Parce que oui, il faut le faire souvent : tous les 500 km, ou tous les mois. Et idéalement, après chaque sortie sous la pluie. Si.

Pour bien comprendre, il faut savoir que c’est la chaîne qui transmet 100% de la puissance du moteur à la roue… donc il faut que ça se déroule sans accroc. 

Tu as bien lu, on parle aussi de nettoyage. Parce que si ta chaîne est sale, la graisse ne sert à rien.

Nettoyage :

C’est simple si on a les bons produits. Tu peux prendre un nettoyant chaîne ou opter pour un équivalent tout aussi efficace et beaucoup moins cher : le pétrole désaromatisé (4€ le litre). L’important c’est le liquide dans cette opération ; ils sont ultra-dégraissants et n’attaquent pas les joints de la chaîne.

Un coup de pinceau, de chiffon, de ce que tu veux et hop, ta chaîne est propre !

Le graissage :

Tu pourras briller dans un dîner en expliquant ceci : Il est totalement inutile de graisser les côtés d’une chaîne. Ce qui importe, ce sont les petits rouleaux au milieu de la chaîne.

Maintenant que tu sais ou appliquer, les astuces :

Pour éviter d’avoir à déplacer ta moto par tranche de 20 cm, trouve quelqu’un pour lever la roue arrière en se servant de la béquille latérale comme levier. Main gauche sur la poignée gauche, main droite sur le flanc arrière droit, et tu tires. Sinon il existe des béquilles d’atelier (30€).

Roule 5-10 minutes avant de graisser. La chaleur de ta chaîne va fixer immédiatement la graisse dans les rouleaux, ça ne giclera pas sur tes roues.

Pour les consommables, tu peux faire ta sélection ici.

Menu du dossier :

Liberty Rider t’accompagne dans l’entretien de ta moto et de tes équipements

  • App StoreApp Store
  • Google PlayGoogle Play