Comment entretenir son cuir moto ? Les produits miracles

Salut motard(e) et bienvenue à toi sur le blog Liberty Rider ! Comme tu le sais, l’entretien de l’équipement moto est presque aussi important que celui de la moto elle-même. Souvent acheté à prix d’or et aussi souvent utilisé, le faire durer afin d’en profiter au maximum est un véritable challenge. Plus cher que les autres éléments qui constituent cet équipement, le cuir (veste, pantalon, gants) est celui qui nécessite le plus de soins. La Team Liberty te donne ici quelques astuces qui vont te permettre de prolonger sur plusieurs saisons, la durée de vie de tes cuirs moto.

Conserver ses cuirs moto

Au fil de ta vie de motard(e), tu as certainement accumulé des équipements de cuir. Blousons et gants sont très souvent entreposés dans vos placards prêts à être enfilés. Il faut savoir que le premier geste d’entretien de ton cuir est la manière dont tu le conserves.

La première règle est de ne pas les enfermer et surtout de ne pas les empiler les uns contre les autres. Ils doivent être gardés sur cintre dans un lieu parfaitement sec et aéré. Le cuir est en effet une matière particulièrement sensible à l’humidité. Il est donc susceptible de moisir. Il est aussi sensible à la chaleur et aux rayons du soleil qui vont en altérer la couleur. En cas de pluie, le sécher à l’air libre et à température ambiante suffit amplement.

Entretien de son cuir moto

Entretenir son équipement en cuir est une entreprise plus que délicate. S’il existe de nombreux produits spécialement conçus pour, des produits plus traditionnels de votre quotidien font également l’affaire. La première chose à éviter est le  lavage à la main, à la machine et le brossage qui peut s’avérer abrasif. Le cuir est une matière sensible qui ne doit pas être frottée ou agressée.

L’entretien de ton cuir moto doit se faire essentiellement à l’aide d’un torchon microfibre. Tu peux également utiliser une éponge propre, une brosse douce, ou un chiffon de coton blanc sec, de couleur claire. Ils peuvent être imprégnés d’eau tiède associée à du savon de Marseille, du savon glycériné, de l’eau vinaigrée et de l’alcool à brûler.

Si le cuir est très sale, tu peux utiliser de la pierre d’argile. Il existe aujourd’hui dans le commerce des produits spécifiques, voire des kits destinés à l’entretien du cuir moto. Le choix est plutôt large.

Une fois ton blouson propre, tu peux refaire un passage avec un chiffon imprégné d’eau claire afin d’en éliminer les dernières traces et d’en masquer l’odeur.

Des produits domestiques comme le liniment oléo calcaire, la vaseline ou le talc ont la particularité d’être efficaces pour tous types de tâches, notamment les tâches grasses sur votre cuir. Il faut cependant en user avec prudence (surtout le liniment), car ils peuvent altérer la couleur.

Nourrir son équipement en cuir

Le cuir est une matière vivante qui nécessite pour son entretien d’être nourri. Les produits d’entretien ne s’appliquent que sur du cuir propre et sec. Si jamais tu roules sous la pluie, il faudra le laisser sécher avant d’y appliquer quoi que ce soit.

Il faut en premier lieu éviter toute substance qui peut dessécher ton cuir. Le cirage en est un. La tentation d’en utiliser, comme pour des chaussures peut être forte, toutefois, sur ta veste ça n’aura pas du tout le même effet.

Le lait pour bébé, de même que le lait démaquillant fonctionnent plutôt bien. Ils ont en plus l’avantage d’être accessibles et moins chers. Sinon tu as aussi des laits et des crèmes d’entretien pour le cuir qui ne sont pas chers. Quel que soit celui pour lequel tu optes, tu dois l’appliquer avec du coton ou une brosse à poils souples.

Ton cuir doit ensuite sécher durant 10 à 15 minutes et être essuyé avec un chiffon sec. Si tu portes souvent ton blouson, pense à en nettoyer les poignets et l’encolure une fois par mois.

Quelle particularité ?

Il existe différentes méthodes d’entretien du cuir en fonction de l’équipement. Ainsi, le nettoyage des gants n’est pas exactement le même que celui du blouson. Si le procédé est le même, nous te conseillons en plus d’utiliser de l’huile de ricin pour les nourrir. Les talquer régulièrement de l’intérieur empêchera à long terme l’action abrasive de la sueur. Si tu n’es pas adeptes des produits “maison”, des assainissants pour casques, bottes et gants sauront tout à fait remplir cet office. Ils sont disponibles dans les commerces et sur des sites internet spécialisés.

Entretenir c’est bien, mais à quelle fréquence? 

En fonction de l’usage que tu en as, au moins deux fois dans l’année. Tu peux le faire à la fin du printemps par exemple, lui redonner un coup de neuf et le préparer pour le printemps suivant. En revanche, si tu le portes toute l’année, le nettoyer deux fois est clairement insuffisant, il faudra le faire bien plus. À la fin de chaque saison par exemple, il faudra passer un petit coup de torchon humide de temps en temps, ce qui t’évitera d’avoir à nettoyer ton cuir intégralement.

Imperméabiliser ton cuir moto

Imperméabiliser son cuir permet de le protéger au mieux des intempéries. Comme son nom l’indique, le procédé vise à le rendre étanche et à éviter qu’il ne se détrempe en cas de pluie ou de tout autre contact avec un liquide. Pour ce faire, procure-toi une bombe imperméabilisante. Ce produit est disponible dans le commerce et sur les sites internet spécialisés. Il te suffit alors de le vaporiser de façon uniforme à environ 20 cm de ton blouson et de le laisser sécher environ 30 minutes. Si tu portes très régulièrement ton blouson, tu peux l’imperméabiliser environ trois fois dans l’année.

Pour une utilisation optimale, l’entretien de ton cuir moto est primordial. Il existe aujourd’hui de nombreux produits prêts à l’emploi, tu n’as plus d’excuse ! 😉

As-tu d’autres conseils à donner concernant l’entretien de ton cuir ? Partage-les dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *