Tu es depuis le temps devenu un expert en maintenance et les pièces aussi petites soient elles, n’ont plus de secrets pour toi. Dans les lignes qui suivent, on fait le point sur une toute petite pièce de ta moto. Elle est petite mais indispensable. Il s’agit du joint spi de ta fourche. Alors comment changer les joints spi de ta fourche moto ?

Où se trouve-t-il ? De quoi est-il constitué ? Comment le changer ? Tu vas tout savoir, pas de panique.

Qu’est-ce qu’un joint spi ?

Le joint spi est un joint c’est sûr, mais pourquoi “spi” ? Ce qu’il faut savoir c’est que le “spi” représente le nom de l’entreprise qui, la première, conçut ce type de joint. SPI signifie littéralement Société de Perfectionnement Industriel.

Ça… c’était pour la petite histoire. Concrètement, le joint spi est un joint dit à lèvre qui garantit une certaine étanchéité aux pièces sur lesquelles il est fixé.

De quoi se compose un joint spi et surtout à quoi sert-il ?

Il est constitué d’un anneau métallique noyé dans du caoutchouc, de lèvres dont le diamètre intérieur correspond à celui du tube et enfin de ressorts. Ces derniers vont assurer la tenue des lèvres sur le tube.

Pour ce qui est de son utilité, il est possible d’associer le joint spi à deux fonctions vitales de votre machine : amortir et freiner. En effet, pour limiter au maximum les frottements au moment de ces deux actions, les  tubes de fourches sont montés sur des ressorts plongés dans un bain d’huile de fourche, dont les joints spi assurent l’étanchéité.

Des joints spi qui fuitent, c’est donc de l’huile qui suinte sur ta bécane, ce qui impacte au final la tenue de route.

Comment changer les joints spi de sa moto ?

Il faut commencer par démonter la fourche de la moto. Ensuite, désaccoupler le fourreau du tube. La méthode utilisée est différente selon qu’on ait une fourche conventionnelle ou inversée.

Cas d’une fourche conventionnelle

Dans ce cas, il faut ôter le bouchon de la fourche, après avoir noté le niveau d’huile initial avant vidange et vider le tube dans un bac de récupération. Si le bouchon se retire entièrement, il ne reste plus qu’à retirer le ressort et les autres pièces, sinon à désaccoupler le tube plongeur de la cartouche en utilisant 2 clés plates.

Il faut placer ensuite le fourreau dans un étau en faisant attention à ne pas le marquer, démonter la vis BTR en bas au centre du fourreau et retirer la cartouche. Enfin, il ne restera plus qu’à ôter le cache-poussière au-dessus du joint spi ainsi que le clip en dessous, puis, tirer sur le tube par petits coups secs, jusqu’à ce que le joint spi se déboite

Cas d’une fourche inversée

Une fois le bouchon ôté, il faut vider l’huile dans un bac approprié, retirer le cache poussière et le clip en dessous. Certaines fourches inversées ne disposent pas de bague de friction, le fourreau sort facilement et le joint reste dans son logement. Dans ce cas, il sera alors facile de le retirer avec un instrument en faisant attention à ne pas endommager son fourreau.

L’installation du joint spi neuf se fait au moment de remonter tous les éléments. C’est pourquoi on te conseille, au moment du démontage, d’installer les pièces récupérées dans l’ordre dans lequel elles doivent être remontées.

La troisième étape consiste à remonter la fourche et de ce fait, à installer le nouveau joint. Pour cette ultime étape chers motards, le principe reste le même, les fourches diffèrent, les étapes de montage aussi.

Le seul point commun entre ces méthodes est qu’elles exigent doigté et délicatesse. Mais pour cela, on te fait confiance !

Cas d’une fourche conventionnelle

Après nettoyage des pièces, il faut replacer le tube dans son fourreau, remonter la vis de liaison en bas et serrer après avoir protégé toutes les parties du haut du tube qui peuvent abimer le joint.

Il faut ensuite placer la bague de friction ainsi que la rondelle et emboîter celle-ci avec un objet (axe, tige ou chasse goupille) dont la section est inférieure à la largeur du joint spi. L’outil doit être le plus droit possible.

Une fois la bague intégralement installée, il ne reste plus qu’à placer le joint spi en s’assurant bien que la partie creuse est dans le sens de l’huile. Place l’ancien joint par-dessus et tape avec un petit instrument afin que le nouveau soit bien installé. Tu peux ensuite retirer le vieux joint.

Si tu t’interroges sur la nécessité de superposer les deux joints durant cette étape, on te rassure. Ce n’est pas pour faire du neuf avec du vieux, mais bien afin de protéger le nouveau joint qui peut être endommagé par les coups de marteau, au moment du montage.

Cas d’une fourche inversée sans bague de friction

Il vous faut placer le nouveau joint spi dans le fourreau et l’emboîter. Si nécessaire utilise l’ancien joint et un marteau. Une fois le joint neuf installé, tu peux retirer l’ancien.

Vérifie ensuite que la gorge du clip est visible, puis replace le clip et le cache-poussière avant d’installer le fourreau sur le tube.

Cas d’une fourche inversée avec bague de friction

Il te faut placer dans l’ordre les pièces suivantes: le cache-poussière, le clip, l’ancien spi coupé de telle sorte qu’on puisse facilement le sortir, mais aussi le nouveau joint.

Ensuite, installe le tube dans le fourreau, le joint neuf en dessous du vieux et tape dessus avec un marteau afin qu’il s’emboîte correctement. Fais juste attention à ne pas abîmer le tube en utilisant le marteau. Il s’agit d’une manoeuvre délicate, n’y va pas trop fort.

Une fois le joint neuf installé, tu peux retirer l’ancien, avec délicatesse ! Enfin, remets le clip et le cache-poussière.

Il ne te reste plus qu’à changer l’huile de fourche si nécessaire et à remonter la fourche sur ta moto !