Le froid, l’immobilité et les courts trajets sont les ennemis de ta batterie moto. Bien que la batterie soit un consommable amené à être changé au bout de 5 ans en moyenne, il existe des astuces qui te permettront de prolonger sa longévité.

#1 Roule suffisamment entre 2 démarrages

La meilleure chose à faire pour ne pas tomber en carafe de batterie, c’est de rouler régulièrement, au moins 2 fois par mois. Un trajet de 20 à 30 km rechargera suffisamment ta batterie pour encaisser le prochain démarrage. Minimise les courts trajets entre 2 démarrages, surtout en hiver, le froid ayant tendance à perturber la réaction chimique permettant le bon fonctionnement de ta batterie.

#2 Surveille l’aspect de ta batterie

Le formation de cristaux blancs au niveau des bornes de ta batterie peuvent également justifier un défaut de fonctionnement de celle-ci (le courant ne passe alors potentiellement plus !). Retire la batterie de ta moto, brosse la zone concernée avec une brosse métallique ou avec de la laine d’acier, enduis les bornes de vaseline ou de graisse universelle pour éviter la reformation.

Dans le cas d’une batterie classique (celles à bac translucide où l’on peut voir le liquide à l’intérieur), le niveau d’électrolytes est peut être trop bas. Il suffit alors de refaire le plein avec de l’eau déminéralisée. Gare à ne pas trop remplir le bac ! Réfère toi aux données constructeur de ta batterie pour ne pas faire d’erreur.

#3 Démonte ta batterie lorsque tu ne roules pas

Si tu ne comptes pas rouler pendant plusieurs semaines, débranche ta batterie et conserve là dans ta maison, au chaud. Procure toi un chargeur de batterie moto pour refaire le plein de temps en temps. En effet, une batterie non utilisée se vide petit à petit.

Un chargeur de batterie intelligent type Optimate te permettra non seulement de faire le plein de ta batterie mais également de lui filer un coup de jeune, grâce au programme de désulfatation (ne pas utiliser ce type de chargeur sur les batteries Lithium). Le sulfate se dépose, charge après charge, sur les plaques de plombs présentes à l’intérieur de ta batterie. Grâce au programme de désulfatation, ta batterie gagnera en longévité.

#4 Opte pour la batterie la plus adaptée à ton usage

Il existe différents types de batteries : les batteries plomb dites « conventionnelles » (avec entretien), les batteries plomb « AGM » (sans entretien), les batteries plomb « AGM préactivées » (sans entretien), les batteries plomb « Gel » (sans entretien), les batteries « plomb Pur » (sans entretien), les batteries Lithium Fer Phosphate à cellules polymères ou à cellules cylindriques.

Pour faire court, les batteries Lithium présentent le plus d’avantages (étanches, pas d’autodécharge, pas de préparation à l’installation et un grand nombre de cycles de charge !). Ce sont également les plus onéreuses. Compte une centaine d’euros environ.
Les batteries plomb sans entretien, nettement moins chères (env. 30€) présentent des performances moindres mais toutefois très honorables. Avec un peu de rigueur dans ton usage (stockage en hiver, roulages réguliers…), elle devrait te satisfaire… sans te ruiner !

#5 Apprends à reconnaître une batterie en fin de vie

Le multimètre est ton meilleur allié ! Si, 1h après avoir bien roulé ou 1h après l’avoir rechargée, tu constates que sa tension est en dessous de 12,5 volts, le moment est venue de la changer.

✌️✌️✌️

As-tu d’autres astuces et conseils à donner à la communauté au sujet de l’entretien des batteries moto ? Dis-nous tout en commentaires !