Aujourd’hui on met à l’honneur le casque moto, akka, ce fameux compagnon de route qui t’accompagne partout dans tous tes périples.. Voici une liste de 10 trucs que tu ne sais pas sur les casques ! 

Retrouve Liberty Rider App sur les stores

  • App StoreApp Store
  • Google PlayGoogle Play
casques moto
  1. Un casque, ça se pose à l’endroit

N’en déplaise aux non puristes, un casque ça se pose à l’endroit. Et jamais par terre. Point.

  1. Tu dois coller tes autocollants réfléchissants sinon t’es hors la loi

Et pour couronner le tout si tu te fais arrêter ça te coûtera 135 euros d’amende et un retrait de 3 points sur le permis… Ça fait beaucoup pour 4 petits autocollants oubliés non ?

  1. Un casque à ta taille, c’est un casque dans lequel tu peux entrer un doigt sur le front quand tu appuies derrière

Non pas deux, même si tes doigts sont fins, un seul et c’est pour ta sécurité. 

  1. La mousse d’un casque se lave

Surtout si tu ne veux pas avoir les cheveux gras à chaque balade, parce que oui, la mousse est un vrai nid à bactéries et odeurs. De nombreux casques proposent des mousses détachables qui te permettront de les passer facilement au lave-linge (30° programme délicat). Pour la partie non détachable, tu peux frotter (mais attention, toujours dé-li-ca-te-ment) pour la nettoyer. Et surtout n’utilise jamais de produits corrosifs au risque d’endommager le calotin. Rien de mieux qu’un bon savon et de l’eau ! 

  1. Un pinlock c’est obligatoire, à moins de vivre en 1920 et de vouloir mourir

Ce serait bête de finir dans un fossé parce que la buée t’as empêché de voir correctement. Cet outil que l’on fixe sur le casque s’avère très efficace et, c’est prouvé, peut même sauver des vies. Il te permettra d’avoir une bonne isolation thermique et de lutter contre la condensation sur la visière. Attention lors du nettoyage, le pinlock est très sensible aux rayures donc pas de brossage en mode bourrin ! 

  1. Le recordman du monde a tué 27 692 moustiques lors d’une balade de 3h12. Il a dû s’arrêter car il ne voyait plus rien

Impressionnant non ? Bon c’est faux, mais avoue que toi aussi tu as une certaine satisfaction à participer à ce génocide (jusqu’à ce que tu passes au nettoyage du casque, du blouson et de la moto).

  1. Si tu fais tomber ton casque, tu dois le changer

Ca t’apprendra à prêter ton casque à ta nièce de 5 ans ! Malheureusement le faire tomber impacte l’efficacité de sa protection. Même si cela ne se voit pas à l’œil nu, la déformation de la calotte externe peut enfoncer la calotte interne. Celle-ci ne pourra alors plus absorber un autre choc aussi efficacement et les risques de lésions graves sont augmentés. C’est pour ces raisons qu’on te conseille de ne JAMAIS ranger un casque trop en hauteur. 

  1. Les casques cross c’est stylé vintage, mais passé 110km/h c’est l’équivalent d’un parachute accroché à ta nuque

Et c’est loin d’être une partie de plaisir… Même si s’envoler peut paraître sympa de prime abord. 

  1. 60% des impacts ont lieu sur le menton. Tu peux laisser ton casque jet/bol au placard 

Et selon les chiffres de la sécurité routière 54% des blessés conducteurs ou passagers sont victimes de lésions encéphaliques, mieux vaut donc privilégier un casque intégral si tu ne veux pas te retrouver défiguré et passer sous le bistouri !

  1. Le fabricant de casque Arai a commencé par fabriquer des chapeaux

Tout comme la firme Suzuki qui a commencé par fabriquer des machines à coudre, il faut bien commencer par quelque chose !

Si tu as envie d’en savoir plus sur l’entretien de ton casque, n’hésite pas à faire un tour ici !

Et toi tu as d’autres anecdotes sympas qu’on ne connaîtrait pas ? N’hésite pas à nous les partager en commentaire !