Convaincre des parents réticents au 2-roues

Il y a souvent 2 types de parents : ceux qui sont déjà mordus de 2-roues et les autres. Les 2 auront très peur de savoir leur enfant sur un 2-roues mais les premiers seront sûrement plus faciles à convaincre que les autres… et oui : ils sont passés par là, eux aussi ! Quoiqu’il en soit, le tout est d’entamer la conversation intelligemment.

Législation concernant l’usage des 2-roues

En France, tu as le droit de conduire un véhicule 2-roues motorisé à partir de 14 ans, à condition que la cylindrée de ce véhicule n’excède pas 50cm3 !
Il faut cependant être désormais titulaire de la catégorie AM du permis de conduire pour accéder au plaisir du 2-roues !
La catégorie AM, c’est l’ancien BSR.
Le principe est le même : on s’inscrit en auto-école, on consacre une poignée d’heure à l’étude théorique du code de la route, une autre moitié à la pratique sur route et nous voici prêt à tâter le bitume.

Pour ta culture routière, sache qu’en fonction de notre année de naissance, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne.

  • Tu es né(e) avant le 31 décembre 1987 ? Félicitations ! Tu peux conduire un 50cm3 avec ou sans permis de conduire.
  • Tu es né(e) après le 1er janvier 1988 ? Tu dois être titulaire du BSR ou d’un titre équivalent européen.
  • Tu viens d’avoir 14 ans ? La loi impose désormais d’être titulaire de la catégorie AM du permis de conduire.

Sache qu’en passant la formation AM du permis de conduire, tu auras la chance de te voir délivrer la fameuse petite carte rose… Oui, oui, celle que l’on a quand on passe son « vrai » permis de conduire ! Et rien que pour ça, c’est plutôt cool !

Bon, à dire vrai : que l’on parle de BSR ou de catégorie AM, c’est la même chose.
Seule l’appellation a changé. Dans tous les cas, il te faut passer :

  • une formation théorique (dispensée au collège), qui porte sur les règles de sécurité routière et est validée par l’obtention de l’attestation de sécurité routière (ASR) ;
  • une formation pratique (dispensée par les écoles de conduite et certaines associations), qui permet d’apprendre à circuler en scooter et dure 7 h, à l’issue desquelles une attestation de suivi de formation est délivrée.

Lorsqu’elle est dispensée en auto-école, la formation pratique coûte entre 100 € et 250€. Une fois ces deux attestations obtenues, il te faut faire une demande auprès de la préfecture de ta région pour obtenir ton autorisation de conduire. Courage !

Convaincre tes parents de te laisser rouler en scooter

Les arguments pour convaincre tes parents

« Trop dangereux !« , « Trop cher !« , « Tu n’en as pas besoin ! »

On les entend d’ici, les parents inquiets de te voir prendre ton indépendance sur un engin passablement dangereux. Voici donc notre top 5 des conseils pour convaincre tes parents de te laisser rouler en scooter / moto !

#1 Implique-les ! 

Que ce soit pour le choix de ta machine ou de tes équipements, montre que tu te soucies de leur avis.
Demande leur de t’aider à choisir ton scooter / ta moto. Demande leur également leur avis au sujet de ton casque, de tes gants, de ton cuir… Oui, ne lésine pas.
Montre que tu es motivé(e) à rouler protégé(e) ! Montre également que tu as la volonté de les intégrer tout au long du processus d’achat !

#2 Ne sois pas dépendant de tes parents financièrement 

Ne compte pas après leur argent pour financer ton 2-roues.
Commence déjà par bien prendre conscience de la dépense que va occasionner un tel projet :
– l’achat du véhicule : entre 1000 et 2000€
– ton équipement (casque, gant, cuir, antivol à minima) : 300€ minimum
– assurance : entre 200 et 400€ par an, suivant le type de contrat

Voici quelques astuces pour « amoindrir » la dépense aux yeux de tes parents :
N’opte pas pour du neuf ! 
Le neuf peut sembler intéressant d’un point de vue garantie et fiabilité de l’état de la mécanique. N’oublie cependant pas qu’un véhicule neuf perdra 30% de sa valeur dès qu’il passera la porte de la concession. Si tu ne veux pas batailler avec des parents pour des questions de budgets trop élevés, fonce sur Le Bon Coin trouver ta future perle !

Demande des devis chez les assurances de tes parents !
Si tes parents ont déjà assuré leur maisons et leurs voitures dans la même assurance, il y a fort à parier que tu bénéficieras d’un tarif préférentiel pour ton scooter. Demande également des devis chez d’autres assurances. Plus tu te soucieras de ce type de démarche, plus tes parents prendront en compte ta motivation. En plus de te permettre de bénéficier de l’assurance la plus avantageuse, ceci renforcera ta crédibilité aux yeux de tes parents.

Promets de payer toi-même tes pleins d’essence !
Un plein de scooter / moto 50cc, c’est 5€ environ.
Alors avant-même de commencer à négocier pour l’achat du scooter / de la moto, engage-toi à payer tes pleins d’essence.
C’est une dépense relativement faible mais récurrente. Il ne faut pas que ça soit un fardeau pour tes parents, aussi minime soit-il.

#3 Valorise ton indépendance 

Sans parler de retourner le cerveau de tes parents, mets en avant le fait que t’offrir ton indépendance fera gagner du temps à tes parents.
Plus la peine de t’amener au sport, au théâtre, chez les copains ou même au lycée les jours où t’as raté ton bus !
Mais ça, on se doute que tu n’as pas forcément besoin de nous pour y penser 😉

#4 Deviens le(la) pro des compromis

En cas de désaccord avec tes parents, il te faut trouver des terrains d’entente.

  • Plutôt que d’utiliser ton scooter / ta moto tous les jours, engage-toi à ne pas le prendre quand tu peux prendre les transports en commun, par exemple.
  • Promets de ne jamais rentrer plus tard qu’une heure définie au préalable avec tes parents.
  • Si tes parents sont très inquiets, tu peux également t’engager à ne jamais porter de passager… Et à t’y tenir !
  • Tes parents ne veulent pas financer l’intégralité de ton projet ? Engage-toi à en financer une partie via un petit boulot d’été, par exemple.

#5 Roule protégé(e) avec Liberty Rider

L’argument imparable qui remportera à coup sûr tous les suffrages, c’est de t’engager à rouler systématiquement avec Liberty Rider.
Si tu dois dire 2 choses à tes parents pour les convaincre à coup sûr, ce sont bien celles-ci :

  • « Liberty Rider veille sur moi durant mes trajets et appelle les secours s’il devait m’arriver quelque chose »
  • « Liberty Rider permet à mes proches de suivre mes trajets en direct »

On espère t’avoir aidé(e) à convaincre tes parents !
Dis-nous en commentaire quels autres arguments tu as utilisés pour convaincre tes parents de te laisser rouler en 2-roues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *