Le rodage moto, qu’est-ce-que c’est ?

Il faut savoir que tous les moteurs neufs présentent toujours de petites
imperfections ou rugosités. Le rodage a pour fonction de limer ces
aspérités ou défauts d’usinage. Comment ? En effectuant des frottements progressifs et répétés qui viendront polir ou affuter les contours ou les angles des pièces.

En clair, durant tes premières virées au guidon de ta nouvelle moto, tu dois éviter de faire exploser le compteur tout de suite.
Ça peut être frustrant, on le sait. Mais si tu prends le temps de roder moteur et plaquettes de frein, boite de vitesse et pneus de ta moto, elle te le rendra en perdurant dans le temps. Le bon fonctionnement et la longévité de
ta belle en dépendent.

Néanmoins, d’après certains professionnels, le rodage moto fait désormais partie des mauvais souvenirs de la communauté motarde, eu égard aux récentes avancées technologiques enregistrées dans la construction des engins…

Toutefois, cette opération reste préconisée par les constructeurs. En
outre, roder sa moto ne présente aucun risque. Ne pas le faire présente
des risques potentiels (moteur qui tire mal et s’use rapidement).
Conclusion : tu aurais tout à gagner à ménager ta belle lors de vos premiers contacts.

Rodage moto : c’est bien beau mais comment faire ?

En matière de rodage moto, le rodage du moteur arrive en première
position. C’est quand même l’une des pièces essentielles de ta bécane.
Il appréciera que tu lui accordes un peu d’attention.

Lors des premiers tours de roue de ta moto, évite d’exploiter son moteur au
maximum de ses capacités. Il te faudra donc, pendant une période donnée, rouler en suivant certaines recommandations, de manière à lui permettre de s’adapter. Cette période d’adaptation est définie par le constructeur de ta machine.

Cette information devrait normalement être consignée dans le manuel d’utilisation ou d’entretien de ta moto. Dans le cas contraire, demande à ton concessionnaire.

Ceci dit, en règle générale le rodage du moteur se fait pendant les 1000
premiers kilomètres
parcourus par une moto. L’opération se
réalise en plusieurs parties ou paliers. Conformément aux
recommandations constructeur, après l’atteinte d’un palier (500
kilomètres par exemple), on augmente le régime moteur, au fur et
mesure, jusqu’à atteindre progressivement le régime de croisière.
Rodage moto : exemple de régime moteur maximum.
Les premiers 800 kilomètres : 5000 tours.
Jusqu’à 1600 kilomètres : 8000 tours.
Au-delà de 1600 kilomètres : 14 000 tours.

A noter que la circulation en zone urbaine est plus propice au rodage
moto. Elle impose en effet des changements de vitesse, lors des arrêts,
des embouteillages, etc. Il est donc préférable que tu évites de rouler sur
les autoroutes ou les nationales pendant cette période. Ça t’évitera de
rouler en vitesse constante et ton moteur « apprendra » qu’il y a plusieurs
régimes.

Lors de ta sortie, amuse toi à accélérer et à rélentir : cette sollicitation de la boite de vitesse lui permettra de s’accommoder à un fonctionnement normal. Et cette répétition permettra de fluidifier le passage de tous les rapports.

Par contre, si tu envisages de te faire les fameux 1000 kilomètres
d’une traite, c’est une mauvaise idée. On reste toujours dans la progressivité, souviens-toi.

Par ailleurs, comme tu le sais, le transport citadin peut être très
imprévisible. Si tu dois, pour une raison ou une autre, dépasser la
vitesse maximale afférente à un palier, n’hésite pas et ouvre les gaz ! Il n’est en effet pas utile que tu te mettes en danger pour préserver le rodage moto. L’opération ne sera pas compromise, rassure-toi !

Enfin, note que pendant le rodage moto, les pièces neuves frottent
ensemble. Cette friction produit de nombreuses particules métalliques
qui échouent dans l’huile-moteur. Celle-ci devient alors particulièrement
visqueuse et perd ses propriétés lubrifiantes. D’où le fait que remplacer son huile-moteur au bout des 1000 premiers kilomètres devient impératif.

Comment roder les pneus de sa moto ?

Le rodage moto ne concerne pas uniquement le moteur. Tes pneumatiques requièrent également ton attention. C’est eux qui te permettent de tenir sur la route.

A ce niveau, on retiendra que : les pneus moto neufs sont recouverts
d’une couche de paraffine. Bien qu’utile à leur conservation, elle entraine
un manque d’adhérence. Ainsi, pour qu’on ne te ramasse pas à la pelle, évite de brusquer tes pneumatiques au moins sur les premiers 200 kilomètres. Adopte une conduite souple et prends le moins d’angle possible.
Note également que le rodage des pneus s’effectue à chaque changement de pneumatiques. Ca peut sembler évident mais ça coûte rien de le rappeler.

Comment roder les plaquettes de frein de sa moto ?

Comme tu le sais désormais, pour un rodage moto parfait, la
progressivité reste le maitre mot. Pour roder tes plaquettes de frein moto freine toujours modérément pendant au moins la première centaine de kilomètres. Evite de comprimer le levier au max ou de freiner longuement. Auquel cas, tes plaquettes de frein moto pourraient finir par se glacer et perdre de leur efficacité.

Bien sûr, le rodage des plaquettes de frein moto devra s’effectuer à chaque changement de plaquettes de frein moto, et pas seulement sur un deux-roues neuf.

✌️✌️✌️

Tu as désormais toutes les clés en main… C’est à toi de jouer !
As-tu d’autres conseils rodage moto à partager avec la communauté
Liberty ? Dis nous tout en commentaire.