Comment faire sa vidange moto ?

Tu t’occupes toi-même de l’entretien courant de ton compagnon deux-roues motorisé ? Il est temps de s’attaquer à la vidange ! Mais comment faire sa vidange moto ? Toutes les réponses dans cet article !

Pour faire de toi le « Rossi » de la vidange moto, La team Liberty te dit tout ce qu’il y a à savoir sur cette opération. En plus de faire quelques économies, tu pourras passer un moment de qualité aux côtés de ta belle. Et ce sans aucun risque. Vidanger ne rime pas avec danger !

Vidange moto : quand ?

Élément essentiel pour la santé mécanique de ton moteur, l’huile refroidit, lubrifie et nettoie. C’est pour cela que la vidange moto est un geste d’entretien primordial qui doit faire partie de tes priorités.

En règle générale, tu devrais effectuer cette opération en moyenne tous les 6000 à 7000 km ou au moins une fois par an. Pour plus de précision, tu peux t’informer sur le kilométrage limite préconisé par le constructeur de ta bécane afin de déterminer l’intervalle kilométrique maximum entre deux vidanges moto.

Plus tu roules au guidon de ton véhicule deux-roues motorisé, plus la crasse s’entasse dans ton filtre à huile et plus l’huile moteur perd ses propriétés lubrifiantes. Ceci peut créer des dommages au moteur qui est de moins en moins lubrifié, et très vite, la corrosion peut entamer certaines pièces.

Tu dois noter cependant qu’il n’est pas nécessaire de changer systématiquement son filtre à huile. En effet, certains concessionnaires souhaitent souvent procéder à un changement systématique. En plus de te taper dans le porte-monnaie, cette manière de faire produit des déchets qui auraient pu être évités.

Quels sont les outils requis ?

Pour la vidange moto, tu auras essentiellement besoin des outils suivants :

  • Un entonnoir.  
  • Un bac à vidange.
  • Une boite de douilles.
  • Une clé à filtre générique.

Ces outils te permettront respectivement de vider l’huile usagée du moteur, de démonter et de monter, de desserrer et revisser. Pour les consommables, il te faudra bien-sûr une quantité suffisante l’huile moteur, un filtre à huile adapté à ta machine et un joint neuf.  

Comment procéder ?

Rassemble ton matériel et installe ta belle sur une béquille (d’atelier ou centrale).

Comme tu le sais sans doute, une vidange moto se fait toujours à chaud. Pour cela, pendant deux à trois minutes, actionne le moteur de ta moto pour fluidifier l’huile et favoriser ainsi une meilleure coulée. Attention toutefois à ne pas trop faire chauffer l’huile. Sinon tes doigts risquent de prendre cher au moment de la vidange !

Bref, débloque l’écrou de vidange en te servant d’une clé adaptée. Vide l’huile usagée dans un bac à vidange suffisamment grand pour recueillir la totalité du volume d’huile et suffisamment large pour éviter qu’elle ne coule  par terre. Tu peux également installer un carton sous ta moto pour définitivement préserver le sol.

Démonte l’ancien filtre à huile par la suite (en utilisant la bonne clé). Et installe le filtre à huile neuf.   

Nettoie et resserre la vis de vidange avec un nouveau joint. Effectue le remplissage d’huile et le suivi de contrôle du niveau et de l’appoint d’huile si nécessaire.

Fais tourner le moteur pendant une minute pour remplir le filtre à huile.

Astuce environnement : laisse ton filtre usé s’égoutter complètement et recueille toute l’huile usagée dans un bidon vide. Rapporte alors ce contenant et le filtre dans une déchetterie, un magasin de moto, ou un centre auto. Là-bas ils seront traités, recyclés et la planète te dira merci !

Tu as terminé… ou presque. Nettoie et range ton matériel. Cette fois l’opération est bien achevée. Félicitations !

Vidange moto : point sur l’huile pour moteur et le filtre à huile

Sache qu’il existe essentiellement deux types d’huiles pour moteur : l’huile de synthèse et l’huile de semi-synthèse.

Le premier type est plus onéreux et plus approprié pour les moteurs sportifs. Le second type, quant à lui, est très satisfaisant pour la majorité des engins deux-roues motorisés.

Par ailleurs, une huile de moteur se caractérise par sa viscosité. Celle-ci est indiquée par un nombre ou un grade. Moins le grade d’une huile est élevé, moins cette huile est visqueuse. SAE (Society of Automotive Engineers) est le sigle qui précède ce nombre.

Pour les machines actuelles, les constructeurs d’engins deux-roues motorisés recommandent très souvent les huiles à indices de viscosité multiples. La SAE 10W40 est la plus répandue.

En bref, si tu roules en agglomération toute l’année, tu pourrais choisir une huile gradée 10W40. Pour un usage routier par contre, une huile plus visqueuse, comme la 15W50 sera plus appropriée.

De même, il existe également  deux types principaux de filtres à huile : le filtre à huile en métal (à l’extérieur) et le filtre à huile en papier (à l’intérieur).

En fonction du type de filtre que tu utilises, la procédure de démontage / remontage ne sera pas la même.

Si tu as un filtre à huile en métal, dévisse-le simplement à l’aide d’une pince à filtre.

Par contre, si tu disposes d’un filtre à huile en papier, place un bac à vidange en dessous au moment de la vidange, de l’huile pourrait s’en échapper. Desserre ensuite le filtre à la main en récupérant les rondelles et le ressort.  Avant de monter ton nouveau filtre au niveau du carter moteur, passe un peu d’huile dessus. Généralement, le joint est livré avec le filtre. Tu n’auras plus qu’à utiliser les rondelles et les ressorts récupérés pour réinstaller l’ensemble.

A noter que, certains modèles de filtre sont un peu plus complexes que d’autres. A ce titre, prend bien soin de repérer le sens et l’ordre de montage. Tu peux même prendre des photos pour t’assurer d’éviter des erreurs de remontage.

Comme d’habitude, les commentaires restent à ton entière disposition. Tes questions, suggestions et contributions sont les bienvenues. N’hésite pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *