Voilà un mois et demi que la France (et le monde !) tourne au ralenti. La plupart d’entre nous sont confinés chez eux. Ceci implique que les routes sont aujourd’hui dégagées, le trafic est plus fluide qu’il ne l’a jamais été. Pourtant, les conducteurs se doivent de rester prudents, le danger est toujours présent. En témoigne la triste aventure d’Ophélie, motarde accidentée le 10 avril dernier.

Pas de répit sur les routes

Une baisse de fréquentation ne doit pas impliquer une baisse de vigilance. Et ça, si Ophélie l’a bien intégré, elle en a pourtant fait les frais.

« Je rentrais du travail, j’étais partie dépanner des clients. Sur le retour, en pleine ligne droite, le conducteur qui arrivait en face de moi a décidé de faire demi-tour sans regarder. » Les motards représentent 1,6% du trafic mais 20% des tués sur la route en 2018 (source : Sécurité Routière) ! En 2 roues, la vulnérabilité des motards n’est plus à prouver. En cause : le manque d’attention que leur porte les autres usagers de la route, du fait de leur petit gabarit.

« Je suis terriblement en colère après le conducteur de la voiture puisqu’il me paraît improbable qu’il ne m’ait ni vue ni entendue, vu le barouf que fait ma moto. Il a traversé un axe très fréquenté avec ses enfants dans la voiture, j’ai du mal à concevoir qu’il n’ait pas regardé. » ajoute Ophélie, amère.

Par chance, Ophélie roulait bien équipée. Elle avait également activé Liberty Rider avant de prendre la route « J’étais au sol. Très rapidement, j’ai entendu mon téléphone sonner dans mon casque. On m’a demandé si j’avais chuté. On m’a ensuite dit – Ne t’inquiète pas, on appelle les secours, ne raccroche pas, je vais te passer les pompiers. – J’ai ensuite eu les pompiers au téléphone qui m’ont demandé où j’avais mal et m’ont rassurée en me disant qu’ils arrivaient. Je n’ai pas trop de notion de temps mais il me semble que gendarmes et pompiers étaient là en à peine 10 minutes. »

Ophélie accidentée Liberty Rider

Si aujourd’hui, Ophélie s’en sort, ce n’est pas sans séquelles : « J’ai été opérée du bras gauche dès le lendemain matin parce que j’avais les deux os du bras cassés avec fracture ouverte. Le scaphoïde de mon poignet droit est également fracturé. Autre blessure inquiétante : un hématome au foie, qui vient s’ajouter à de nombreux autres hématomes, un peu partout sur mon corps. »

Le manque d’attention du conducteur, Ophélie le paye aujourd’hui très cher : « Je suis immobilisée pour au moins trois mois et à ça, s’ajoute un longue période de rééducation. Je suis moralement très impactée et désormais complètement dépendante. Je ne peux me servir ni de mes bras ni de mes mains »

Retrouve Liberty Rider App sur les stores

  • App StoreApp Store
  • Google PlayGoogle Play

L’expérience d’Ophélie n’est pas un cas isolé. Les motards doivent rester vigilants en toutes circonstances, d’autant plus en cette période, où la fréquentation des routes est à la baisse (ceci impliquant une hausse des comportements à risque et une diminution du nombre de témoins potentiels pour appeler les secours en cas d’accident).

L’après confinement présente un risque

On sait que tu ne rêves actuellement que d’une chose (non pas d’un Macdo, on sait que tu n’es pas comme ça) : partir sur les routes, dégourdir les pistons de ta belle.

Rappelle toi que tu n’es pas seul.e à compter les jours avant la fin du confinement. La fougue de ressortir ta moto mélangée à la perte éventuelle de tes réflexes (d’autant plus si tu es jeune permis) risquent de ne pas faire bon ménage. Et si tu profitais du temps qu’il te reste pour faire le point sur ton niveau de sécurité à moto ?

En 2 roues, il existe plusieurs niveaux de protection, concernant l’équipement sécurité. L’infographie interactive de la sécurité routière à ce sujet est très parlante.

Par ailleurs, voici une petite infographie résumant les équipements non obligatoires à moto mais qui participent grandement à améliorer ta sécurité sur les routes.

Liberty Rider, notamment, outre la fonctionnalité d’appel des secours en cas de pépin, t’alerte en temps réel lorsque ta vitesse en entrée de virage est inadaptée à celui-ci.

Si tu veux plus d’infos de ce genre, on poste régulièrement des conseils sécurité sur notre page Facebook et notre page Instagram.

Pour rappel, Liberty Rider est aujourd’hui l’équivalent d’un eCall moto, bien que ceci n’existe pas encore à proprement parler.

L’eCall, c’est l’accessoire ultime en termes de sécurité sur les routes. Système électronique embarqué directement sur le véhicule, il est désormais installé de série sur toutes les voitures neuves depuis avril 2018, en France.

L’eCall détecte l’accident et prévient une centrale d’assistance. Celle-ci va ensuite se mettre en relation avec le conducteur pour savoir s’il a besoin de l’intervention des secours. Le fonctionnement est le même que pour notre application de détection de chute. Seule différence : contrairement à un système eCall qui utilise les capteurs du véhicules, Liberty Rider utilise la technologie des smartphones pour détecter l’accident.

On remercie chaleureusement Ophélie pour son témoignage. Les circonstances ne sont pas évidentes pour elle, elle n’a cependant pas hésité à partager son expérience et à apporter un message de sensibilisation à toute la communauté motarde.

Prudence sur les routes ! ✌️