Rendu obligatoire en compétition, promeut par les assurances, l’airbag moto fait de plus en plus parler de lui. Nous avons voulu analyser cette tendance qui s’avère être un sujet discutable.
Si être “trop bien” équipé pouvait être sujet à certaines railleries à une certaine époque, la donne a fortement changé ces dernières années. Les conducteurs deux-roues motorisées étant les plus impactés par les accidents, nous avons assisté à un réel éveil des consciences concernant la sécurité et les équipements. Il est désormais obligatoire de porter un casque, des gants mais aussi une tenue adaptée. 

De son côté, le gilet airbag moto qui fut longtemps méconnu, s’est peu à peu standardisé et tend lui aussi à se faire une place parmi les équipements obligatoires. Au printemps 2019, la Sécurité routière lançait son plan airbag dans le but de faire connaître et sensibiliser les usagers, notamment dans les auto-écoles. L’airbag moto a déjà pris plus d’ampleur en compétition puisqu’il est obligatoire depuis 2018 pour tous les pilotes en MotoGP, Moto2, Moto3 et le deviendra sur le Dakar et les rallyes tout-terrain mondiaux dès 2021. 

L’airbag moto a donc réussi à gagner du terrain et s’installe peu à peu dans les moeurs. On observe cependant une certaine disparité en terme de technologies, d’usage ou encore de budget. Alors qu’en est-il vraiment du consommateur ? Est-il prêt à adopter cet équipement qui reste encore très onéreux ? 

Faisons le point. 

L’application n°1 des motards sur les stores

Installer

L’airbag moto sous différentes technologies

L’airbag moto se présente sous la forme d’un blouson ou gilet équipé d’un coussin gonflable, d’une cartouche de gaz sous pression et d’un déclencheur. Ils sont conçus pour protéger les zones vitales du corps lors d’un accident en absorbant les chocs au niveau du thorax, de l’abdomen et de la colonne vertébrale

Il existe aujourd’hui 3 types d’airbags moto connus sous 3 technologies différentes: filaires, radiocommandés et autonomes. 

L’airbag filaire 

Airbag moto, équipement de protection du motard. Comment bien choisir ?
Crédit photo : Motoblouz

Les airbags filaires dits de “première génération” sont les premiers à avoir fait leur apparition sur le marché. Ils reposent sur un principe mécanique par câble : le gilet ou blouson est relié à la moto par un câble, en cas de chute ou de choc, la tension sur celui-ci déclenche le processus de gonflage de l’airbag. Ces modèles sont les plus économiques sur le marché. 

L’airbag radiocommandé

airbag radio commandé
Crédit photo : Sécurité routière

Ces airbags de deuxième génération se rapprochent du système airbag des voitures.  Ils reposent sur des capteurs installés sur la moto reliés par onde radio (système bluetooth). Ce sont ces capteurs qui commandent le déclenchement de l’airbag en cas de choc. 

L’airbag autonome 

airbag in&motion
Crédit photo: In&Motion

Ces airbags dits de troisième génération sont les plus avancées technologiquement. Ils ne cessent d’évoluer en terme de qualité, de confort, de protection et de rapidité lors du déclenchement. Les capteurs sont directement intégrés dans le gilet ou le blouson et sont complètement autonomes. La détection de choc ou d’accident se fait grâce à des gyroscopes et accéléromètres qui analysent en permanence votre positionnement et votre comportement sur la moto. 

La start-up In&motion est l’une des premières à avoir développé des gilets airbag internes avec l’équipementier français Ixon, son partenaire historique. 

Dans l’optique de proposer une protection toujours plus optimale, nous avons récemment combiné nos deux expertises afin de proposer aux utilisateurs la meilleure protection possible. Les gilets intègrent désormais la fonction appel d’urgence et appel des secours de Liberty. 

In&motion précise d’ailleurs : “Pour qu’un système de protection soit efficace, il doit être porté. Et pour être porté, il doit être performant, confortable et ergonomique. Avoir un système airbag autonome qui se porte sous le blouson, ou qui est directement intégré au blouson permet de répondre à des exigences de confort et de style sans faire aucun compromis sur l’efficacité du système.
L’objectif est de travailler en étroite collaboration avec nos marques partenaires afin que chacune puisse intégrer la technologie In&motion et nos systèmes dans leurs vêtements. ” 

Face à tant de diversité sur le marché, tous les gilets airbag ne se valent pas. Des études sur le sujet ont démontré que pour être efficace, une protection de type airbag doit protéger le motard en moins de 80 millisecondes. Il est donc important de prendre en compte cet élément avant tout achat. 

Quel est le rôle des assurances ? 

Si les gilets airbag ont un certain coût, les assurances ont un rôle majeur à jouer. A l’heure où la sécurité sur les routes est une priorité, elles font le choix d’accompagner et protéger les motards en proposant des offres et des prises en charge sur certains gilets airbags. Leur objectif est de standardiser l’airbag moto et le rendre accessible au plus grand nombre. Nous avons remarqué que la plupart de nos partenaires interviennent en ce sens. 

Question prise en charge, nous avons entre autres repéré ces offres : MACIF, MUTUELLE DES MOTARDS, AXA

L’airbag moto a su faire ses preuves avec des améliorations et avancées technologiques qui poussent à la réflexion. Seul point noir, son coût qui peut freiner les usagers. Reste à savoir si les motards sont réellement prêts à adopter ce produit. Si l’on peut saluer le caractère innovant de nos assureurs et leur volonté de travailler dans le sens de la prévention, il faudra peut-être passer aussi par une éducation des consciences concernant les équipements. Et, qui sait, un jour voir l’airbag moto rendu obligatoire. 

Affaire à suivre !