C’est en 2002 qu’est née l’idée de généraliser un système eCall (appel d’urgence) à toutes les voitures d’Europe. L’objectif annoncé ? Plus de 2500 vies sauvées par an. C’est 13 ans plus tard, en 2015 que le parlement européen a rendu obligatoire l’équipement de tous les nouveaux véhicules légers avec le système eCall. La mise en application eut lieu à partir du 1er avril 2018.

Il s’est donc écoulé 16 ans entre l’idée et la mise en application. C’est un délai qui paraît long mais nécessaire pour réussir à aligner autant de parties prenantes. 

La généralisation de ce système, qui a prouvé sa faculté à sauver des vies, semble indispensable à la pratique du deux-roues motorisés (2RM). En effet, pour un trajet équivalent on constate un risque d’accidentalité 70% plus élevé à moto qu’en voiture. En France, seulement 2 véhicules sur 100 sont des 2RM mais ils représentent 22% des tués et 60% des blessés graves. Il est urgent d’agir. 

Quand une loi simple, utile et efficace pour les usagers de la route voit le jour, les utilisateurs de 2RM sont souvent les derniers à en ressentir les bienfaits.
Rappelons qu’il aura fallu attendre 2017 pour voir l’ABS devenir obligatoire sur les 2RM de +de 125cm3 alors qu’il l’était déjà depuis 2003 pour les voitures. 14 ans d’écart. Pourtant ce système est bel et bien vital ; il évite plus de 25% des accidents graves.

Certes, le marché de la moto est un marché beaucoup plus réduit que celui de l’automobile. Et qui dit marché réduit dit capacité de R&D plus réduite. Cette dernière est techniquement aussi complexe que celle de l’automobile mais les coûts engagés s’amortissent sur des volumes de vente bien plus faibles.

Alors que faire ? Faut-il obligatoirement regarder le marché du deux-roues évoluer avec 10 ans de retard quand il s’agit de lois essentielles pour la sécurité des usagers ?

C’est en réponse à ces constats que la mission de Liberty Rider est née. Avec l’appui d’Inter Mutuelles Assistance -IMA- leader européen dans le traitement de l’appel d’urgence et de l’eCall, nous fournissons le service d’appel d’urgence pour les motocyclistes le plus simple et efficace du marché. Grâce à son accessibilité, notre solution d’appel d’urgence automatique a convaincu plus de 450.000 utilisateurs à date.

Appel d'urgence Liberty Rider App

Avant même qu’une loi définisse officiellement l’eCall moto, l’application a déjà détecté 1500 accidents et participé à sauver 86 vies. C’est fort de ces résultats que Liberty Rider s’impose comme la réponse la plus adaptée pour répondre à ce besoin urgent d’un eCall moto généralisé en Europe. 

Pour déployer cette innovation en UE, nous nous associons à des acteurs forts du marché tels que AMDM, MACIF, MATMUT et plus récemment AXA ou le groupe P&V. Un seul objectif : sauver toujours plus de vies.

Les assurances qui décident d’offrir Liberty Premium à leurs clients donnent un nouveau sens à leur mission de prévention et réalisent des économies significatives sur les coûts liés à la sinistralité et au taux d’accidentalité grave* de leur parc. 

Nous sommes le 8 juin 2020, nous sommes fiers d’annoncer notre premier partenariat à l’international avec le Groupe P&V, en Belgique. Ensemble, nous apportons notre innovation en dehors de France et sommes officiellement en capacité de protéger les motards du Bénélux.

Liberty Rider
JUIN 2020

Vos réactions sur Linkedin

Liberty-Rider-eCall

*Etude Accidentalité pour les 2-Roues Motorisés -A2RM- de réduction du coût sociétal et assureur (en cours, à paraître fin 2020) – Deux fonctions concourent au calcul de réduction des coûts : la fonction appel d’urgence améliore le temps d’intervention et réduit ainsi la gravité et les séquelles liés à l’accident ; et la fonction alerte virages dangereux qui permet d’éviter la perte de contrôle en courbe et qui a déjà permis d’éviter 500 accidents (déclarés par les motards) depuis sa mise en production.

Liberty Rider App sur les stores

  • App StoreApp Store
  • Google PlayGoogle Play