La FFMC, qu’est ce que c’est ?

Tu as certainement entendu parler de la FFMC, cette association qui s’est très souvent fait connaître par ses manifs, ses pétitions, par sa mobilisation face à tout ce qui va à l’encontre d’une pratique responsable de la moto. Mais comme beaucoup d’entre nous, tu n’en sais peut-être pas plus. Alors quand a-t-elle été créée ? Quels en sont les objectifs, les actions ? Comment a-t-elle impacté la pratique de la moto? Voilà autant de questions qui trouveront réponse dans cet article.

Quelles sont les origines de la FFMC?

La Fédération Française des Motards en Colère, en abrégé FFMC, est une association loi 1901 dont le but premier est de réunir les usagers de véhicules à 2 ou 3 roues dans l’optique de promouvoir la pratique de la moto dans des conditions de sécurité optimale.

L’idée étant de défendre les droits des usagers des 2 ou 3 roues, tout en leur inculquant certaines valeurs, notamment le respect du Code de la route et une pratique responsable de la moto.  

À ce titre, son champ d’action principal est la sécurité routière. Elle initie ainsi depuis plusieurs années des actions de prévention, de formation et de communication. Le but de celles-ci étant non seulement d’amener les motards à mieux percevoir les dangers de la route, mais aussi de respecter les autres usagers. 

La FFMC s’est créée suite à un vaste mouvement d’humeur des motards face aux multiples mesures qui venaient compliquer la pratique de la moto en France. Notamment la création d’une vignette fiscale sur les motos et des tarifs d’assurance très élevés.

La  FFMC fait aujourd’hui partie de la FEMA, Fédération des Associations Motocyclistes Européennes qui œuvre pour la défense de la pratique de la moto à l’échelle européenne. Elle compte environ 26 000 membres à ce jour et 85 antennes départementales.

Quels sont les objectifs de la FFMC?

Depuis sa création en 1980, la Fédération Française des Motards en Colère n’a cessé d’asseoir son influence. Elle est aujourd’hui un interlocuteur de poids face aux pouvoirs publics et elle n’hésite d’ailleurs pas à régulièrement faire de nouvelles propositions en matière de sécurité routière. Et ce, dans tous les domaines, que ce soit les  infrastructures routières, de formation, d’équipement, de signalisation et même des tarifs autoroutiers. Elle milite ainsi pour:

  • L’adoption et la mise en place d’une politique qui tient compte de l’ensemble des aspects de la sécurité routière
  • La sensibilisation des plus jeunes aux problématiques de sécurité routière. Dispositif éducatif qui se prolongerait tout au long de leur vie
  • L’utilisation et le partage citoyens de la route
  • L’arrêt de toute stigmatisation des usagers des deux et trois roues aux yeux de l’opinion publique, qui pourrait par ailleurs les mettre en danger
  • La réelle prise en compte du 2 roues en tant que moyen de transport

Quel est le bilan de la FFMC à ce jour?

La Fédération Française des Motards en Colère compte à son actif autant d’actions que de décisions favorables tant aux conducteurs de deux-roues qu’aux autres usagers de la route. On peut citer entre autres:

  • La suppression de la vignette moto, celle-là même qui contribua à mettre le feu aux poudres et fut avec d’autres mesures à la base de la première manif de la FFMC
  • La réforme du permis moto
  • La réduction des tarifs autoroutiers appliqués aux chauffeurs de deux roues
  • La création des tout premiers circuits autorisés aux motards
  • La signalisation obligatoire pour les engins agricoles
  • La multiplication par deux des rails de sécurité
  • La création d’un label de qualité antivol avec l’Afnor, via la commission stop vol, dont le but est de tester et certifier les antivols mécaniques et électroniques
  • La conception d’une charte de formation à la pratique des deux-roues à moteur 
  • La mise en place d’une représentation dans chaque département au sein des DDE, qui relaie les actions de la FFMC à l’échelle régionale. 
  • La création des commissions REAGIR

Les bases de la FFMC

La Fédération Française des Motards en Colère a rapidement diversifié ses activités, proposant aux motards adhérents de nombreux autres services. C’est dans cette visée qu’a été créée la Mutuelle des Motards pour leur assurance. Un site Internet est d’ailleurs mis à disposition des adhérents afin de gérer leurs prestations.

La FFMC œuvre aussi pour l’Association pour la formation des motards, les éditions de la FFMC-Moto Magazine pour leur information. Et une antenne FFMC Loisirs, qui est une association d’éducation populaire à la sécurité routière, en direction de la jeunesse.

La FFMC a en plus créé une Commission juridique dans le but d’accompagner et de conseiller les adhérents confrontés à des problèmes d’ordre juridique.

Que faut-il retenir?

Globalement tu peux retenir que la Fédération Française des Motards en Colère œuvre principalement pour la défense des intérêts des motards. Si de par son action, elle est appelée à côtoyer les politiques, elle est dans le fond complètement apolitique.

Le second point qui mérite d’être retenu est son action pour la prévention en matière de sécurité routière. Nombre d’actions sont ainsi pensées en vue d’améliorer tant la perception des motards que la pratique de la moto. 

Enfin, avec près de 85 antennes sur l’ensemble du territoire y compris les DOM-TOM, elle s’inscrit dans une démarche de proximité qui contribue certainement à l’efficacité de ses actions. La création de la Mutuelle des Motards est venue compléter les actions de ces associations qui se veulent particulièrement fédératrices. Et si la FFMC a d’abord à cœur les intérêts des motards, ses actions ont aussi et souvent été favorables aux autres usagers de la route. Elle défend l’idée d’une pratique de la moto responsable, respectueuse des différents usagers de la route.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *