Ecall : La détection d’accident en voiture arrive !

Liberty Rider est leader sur la détection d’accident en moto. Car la sécurité routière est un secteur sur lequel de gros progrès restent à faire, il existe des équivalences à Liberty Rider pour la voiture.

Accident en voiture : l'ecall devient oblic

Alors que 2018 démarre doucement, la sécurité routière est au coeur de bon nombre des préoccupations de notre gouvernement. C’est ainsi que cette année signera l’obligation pour tous les constructeurs automobiles d’intégrer une solution de détection d’accident dans l’ordinateur de bord de toutes les voitures neuves destinées à rouler au sein de l’union Européenne. Cette législation s’appliquera sur toutes les voitures immatriculées à compter du 1er avril 2018.

Comment marche la détection d’accident en voiture ecall ?

La principe est simple : les voitures devront désormais pouvoir appeler les secours en cas d’accident. Pour ça, les véhicules produits à compter d’avril 2018 se verront équipés d’un nouveau système embarqué : l’eCall (pour emergency call soit « appel d’urgence »). Le but de l’eCall est le même que celui de Liberty Rider, transposé aux automobiles : porter rapidement assistance aux accidentés de la route. En effet, une prise en charge rapide permet d’augmenter jusqu’à 80% les chances de survie, dans le cas d’un accident potentiellement mortel.

Si l’eCall détecte une situation d’urgence, celle-ci est alors analysée via les capteurs présents dans les véhicules. Dommages corporels ? L’alerte sera transmise aux services des secours. Dégâts matériels ? L’appel est alors transféré vers un centre d’assistance. Le traitement de l’information émise par l’eCall et la mise en relation avec les services appropriés se feront en un temps maximal de 75 secondes.
Un bouton présent sur le tableau de bord de chaque véhicule laissera également la possibilité de lancer l’alerte manuellement, en cas de malaise par exemple. Ceci permettra également aux éventuels témoins d’accident de la route de prévenir facilement les secours.

Détection d’accident voiture : transmi­ssion et traitement des informations

L’eCall transmettra bon nombre d’informations précieuses aux secours : la géolocalisation et le type de véhicule, le nombre de passagers  et la gravité de l’accident (connue grâce à l’ensemble des capteurs présents dans le véhicule). Ces informations seront enregistrées par le système embarqué sans intervention aucune du conducteur et de ses passagers. Tout est entièrement automatisé et surtout… gratuit. Si jusqu’à aujourd’hui, seuls certains véhicules pouvaient bénéficier de l’appel d’urgence automatique (sous forme d’option payante, comme pour les voitures et motos BMW, par exemple), tous les véhicules immatriculés après le 31 mars 2018 devront désormais embarquer l’eCall à leur bord.

Ce sont des entreprises telles qu’Inter Mutuelle Assistance qui gèreront les appels d’urgence émanant des véhicules équipés de l’eCall. A ce jour, IMA gère la plupart des appels émis par l’ensemble du parc automobile équipé (BMW, Mercedes, Peugeot, Citroën). La plupart des constructeurs ont aujourd’hui donné leur accord pour intégrer l’eCall dans les véhicules produits en 2018. Au delà de mars 2018, les nouveaux véhicules n’intégrant pas l’eCall devront être adaptés ou vendus en dehors de la communauté européenne.

Pourquoi détecter les accidents en voiture ?

On dénombre 26 000 décès en 2015 sur les routes européennes. L’eCall se doit d’être généralisé à toutes les voitures afin de faire diminuer ce chiffre. Cette technologie fait ses preuves depuis plusieurs années. Il n’y a pourtant que 2% du parc automobile qui se trouve être équipé de l’eCall à l’heure actuelle. L’enjeu du gouvernement est de voir une voiture sur 2 équipée d’ici 2030.

Outre ces notions évidentes, l’eCall a également pour vocation de faire gagner du temps précieux aux services des secours. Le gain de temps sera là où l’on s’y attend le moins : en effet, s’il est important que les secours soient rapidement prévenus suite à un accident en voiture, les informations transmises par l’eCall permettront de gagner de précieuses minutes sur le délai de désincarcération du véhicule accidenté. Chaque voiture possède ses propres spécificités de désincarcération. En recevant des informations relatives au type de véhicule accidenté en amont de l’intervention, les secours pourront prévoir leur plan de désincarcération avant de se trouver sur les lieux de l’accident et ainsi gagner un temps précieux quant à l’évacuation des blessés.

Différente de la détection d’accident en moto

« Est-ce que Liberty peut s’utiliser également pour des déplacements en voiture ? » Non, l’algorithme de détection d’accident n’est pas le même dans le cas d’un accident en voiture et d’un accident en moto. Les chocs sont souvent beaucoup plus violents en moto, du fait de la vitesse et de l’absence de carrosserie. Imaginez, par exemple, qu’une portière s’ouvre sur votre droite alors que vous roulez en agglomération. En moto, c’est le tapis quasi-assuré, même à 40km/h. Dans les mêmes conditions en voiture, le véhicule va ralentir soudainement mais le choc et les risque encourus seront nettement moindres.

A ce jour, Liberty fait pour les motards ce que l’eCall fait pour les automobilistes. L’une de ces 2 technologies ne peut se substituer à l’autre. A terme, toutes les motos neuves auront également leur propre eCall intégré d’origine. Qui sait si les constructeurs moto ne feront pas appel à Liberty Rider pour embarquer nos technologies ? 😉

La détection d’accident en voiture : les limites ecall

La lecture de cet article a dû vous mettre en alerte : si une technologie embarquée dans ma voiture est capable de me localiser en cas d’accident, elle est certainement capable de me localiser en toutes circonstances. L’installation de ce type d’appareil ecall dans la plupart des véhicules soulèvent des questions pertinentes relatives aux libertés informatiques et au respect de la vie privée. Les réglementations en vigueur dans l’Union Européenne parent théoriquement toute dérive potentielle. Seul l’usage et le temps nous diront si ces inquiétudes sont fondées ou non.

Chez Liberty, la question des données que nous enregistrons est également souvent abordée par notre communauté et c’est légitime. Si on ne peut vous garantir que le généralisation de l’eCall à tous les véhicules ne portera pas atteinte à votre vie privée, on peut toutefois vous affirmer que vos données sont en sécurité chez Liberty Rider. La team Liberty s’y engage : être un ange gardien des motards.

Partage l'information à d'autres motards !