Assurance motard et moto : Bien choisir

Que l’on soit jeune conducteur ou motard invétéré, les méandres des assurances restent un mystère (plus ou moins important) pour chacun d’entre nous ! La pratique de la moto, c’est avant tout un plaisir, une passion, un sentiment de liberté.

Cependant, on le sait tous, rouler en deux-roues est reconnu pour être beaucoup plus risqué que de rouler en voiture. Quand l’automobiliste dispose d’une carrosserie et d’une ceinture de sécurité, le motard n’a que son cuir et son blouson pour amortir les chocs.

Que vous soyez un rouleur occasionnel ou un motard régulier, il est indispensable de bien choisir son assurance motard. Mais là, on ne vous apprend rien ! Passons au cœur du sujet.
Assurance moto et scooter : Comment choisir
Il existe différents types d’assurances servant à couvrir les dommages subis par la moto ou par le conducteur.
– On résume tout en bas de page –

Les différentes garanties des assurances moto et motard

 

La responsabilité civile ou assurance au tiers

Il s’agit de l’assurance obligatoire pour tous les véhicules terrestres à moteur. Elle permet de rembourser les dégâts que vous causez aux autres. Cependant, elle n’indemnise ni les dégâts causés à votre moto ni vos dommages corporels à vous. Pensez, dans tous les cas, à vous protéger avec un équipement adapté aux deux-roues : en moto les chutes ne sont pas sans risques.

Les garanties supplémentaires facultatives

– La garantie dommages collisions : Également appelée « Tierce collision », elle indemnise les dégâts matériels causés à votre moto même si vous êtes responsable. Cependant, elle ne couvre les dommages que si la collision a eu lieu avec un autre usager identifié.

– La garantie dommages tous accidents ou « Tous risques » : Elle indemnise les dégâts causés à votre moto même s’il n’y a pas eu de collisions. En revanche, cette assurance ne couvre pas vos blessures corporelles à vous.

– La garantie incendie et vol : Elle permet de vous rembourser, selon les clauses du contrat, tout ou partie de la valeur du véhicule en cas de vol ou d’incendie. Il faut savoir que chaque année en France, on compte près de 100 000 motos et scooters volés.

– La garantie intempéries : Moins chère qu’une assurance classique, cette garantie permet de bénéficier de périodes d’interruption du contrat. En effet, la prime d’assurance ne sera calculée qu’en tenant compte des périodes de circulation. Beaucoup de motards laissent la moto dans le garage plusieurs mois par an, il serait dommage de payer pour rien.

– La garantie individuelle accident : En cas d’accident grave (dommages corporels), cette assurance prend en charge les frais médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques et d’hospitalisation. Elle permet également de vous indemniser en cas d’arrêt de travail ou d’incapacité permanente.

– La garantie défense recours : Cette assurance prend en charge, sous certaines conditions, votre défense en cas d’accident ou d’infraction. Elle permet de vous rembourser diverses dépenses dont les honoraires d’avocat et les frais de procédures en cas de poursuite judiciaire. Certains accidents sont parfois difficiles à gérer au niveau

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise assurance. Elle doit avant tout dépendre de vos attentes, de votre budget et de vos besoins. Il est également possible, en cas de doute, de contacter un cabinet de courtage en assurance afin d’être conseillé et accompagné. Vous pourrez ainsi profiter du tarif le plus intéressant.

Les motards et l’assurance de prêt immobilier

L’acquisition d’un prêt immobilier et d’une assurance de prêt est un autre problème que peuvent rencontrer les motards. En effet, si vous souhaitez effectuer un emprunt immobilier, l’organisme prêteur évaluera les risques que présentent votre dossier. Ces risques peuvent être liés à votre activité professionnelle, à vos sports et loisirs et à votre état de santé. Dans le cas où votre profil est considéré comme « risqué », des garanties vous seront exigées par l’organisme de crédit telle que l’assurance de prêt.

Cette assurance permet de rembourser un capital restant dû à l’organisme prêteur, en cas d’incapacité, d’invalidité ou de décès de l’emprunteur.

Que la pratique soit occasionnelle ou régulière, la moto est considérée comme une activité « à risque ». Pour les assureurs, la pratique d’un tel sport augmente la probabilité qu’un accident se produise. Cela représente donc un frein si vous souhaitez emprunter et souscrire une assurance de prêt immobilier. En effet, en 2016, les motards représentaient 612 tués sur les routes. Or, grâce à l’application Liberty Rider, la prise en charge médicale est assurée durant la première demi-heure après l’accident. Ce qui représente 80% de chances de survie en plus. Qui sait si dans quelques années, rouler avec Liberty ne sera pas un prêt-requis pour envisager de contracter un prêt bancaire ? 😉

Qu’est-ce que je risque si je roule sans assurance motard ?

Si vous roulez sans assurance, vous risquez une amende voire un emprisonnement. De plus, en cas d’absence d’assurance, si vous êtes responsable d’un accident, vous devrez payer tous les dommages causés :

  • aux autres véhicules
  • à l’État (si vous avez abîmé un bien public)
  • aux victimes qu’elles soient blessées ou tuées (soins, hospitalisation, traitements, rentes)

 

Les Assurances et Liberty Rider :

En ce mois d’Octobre 2018, nous annonçons qu’un premier assureur offre à ses assuré(e)s deux-roues des fonctionnalités exclusives, ainsi que Liberty Rider Premium. Il s’agit de la MACIF, un de nos investisseurs dans la levée de fonds.

Ils enrichissent donc leurs contrats deux-roues de toutes les fonctionnalités Liberty Rider, et offrent en plus à leurs assurés des fonctionnalités exclusives. On en parle en détail dans l’article dédié « Liberty Rider et Macif ».

 

Article rédigé par Bonne-Assurance

Partage l'information à d'autres motards !